Le cas du médecin belge Pascal Sacré

Dans la série “Mieux connaître les lanceurs d’alerte” et leur travail

Mon compatriote belge Pascal Sacré a fait pas mal parler de lui ces derniers mois. Vu chez France-Soir, dans le film « Ceci n’est pas un complot » de Bernard Crutzen, et dans le bonus de « Hold Up le documentaire ». Je voulais un peu mieux connaître ce médecin, je n’ai pas été déçue du (long) voyage.

Pascal se fait connaître en avril 2020 par cet article où il se présente comme n’étant pas conspirationniste. Il alerte sur la corruption des experts de différents comités scientifiques qui sont, selon lui, à la botte de l’industrie pharmaceutique.
bit.ly/2MFH3Fk

Il critique les mesures de distanciation sociale comme le confinement et propose de « partir en guerre contre la corruption » et de créer des comités d’experts renommés, réellement indépendants et bien sûr, non-conspirationnistes (ça a l’air important pour lui).

Je ne vais pas revenir sur la définition de « conspirationniste » ni de « complotiste ». Ce sont des qualificatifs qui se sont vidés de leur sens depuis le début de la pandémie et je trouve que ces termes polarisent et ne font pas avancer le débat. On va dire que …

Pascal a des idées « alternatives » depuis certain temps… sur l’ONU (2009 – bit.ly/2PqIqsr), sur les gens qui croient à la version officielle sur les attentats du 11 septembre (2010 – https://bit.ly/3sGTSi6) ou sur les vaccins (2010 – https://bit.ly/3c5WcIP).

Pascal apparaît sur mon radar fin octobre 2020, quand un des ses message est partagé sur Facebook par des personnes avec qui je suis en contact.
Il a piqué ma curiosité, je trouvais cette vision de la science plutôt étonnante, pour un médecin.

Quelques jours plus tard, il a été licencié par le Grand Hôpital de Charleroi pour avoir dit « sa » vérité.
https://bit.ly/30bktHR
Je n’ai trouvé nulle part la version de son employeur. Peut-on virer quelqu’un pour ses idées ? C’était quoi, exactement, « sa » vérité ?

Très prolifique, Pascal a notamment écrit 5 articles « COVID-19: au plus près de la vérité. » en juillet 2020. Penchons-nous sur ces articles en particulier pour mieux comprendre ses idées : 1. Le confinement, d’après lui, a eu l’effet inverse de celui escompté.

Pascal se base principalement sur cette « étude » réalisée par 3 personnes aux CV impressionnants.
(https://bit.ly/3uXa9RQ)

Elle n’a pas été publiée dans une revue scientifique ni revue par des pairs. Moi je ne peux pas juger de la méthodologie, mais…

Ce n’est pas comme s’il y avait d’autres chercheurs qui avaient publié des études sur les effets du confinement, de toute façon… *On me souffle dans l’oreillette qu’il y en aurait eu quelques-unes ? Pourquoi n’utiliser que celle-là, alors ? Continuons …

2. Les masques causent l’hypoxémie (diminution de la quantité d’O2 transportée dans le sang ), l’hypercapnie (élévation du volume de CO2 présent dans le sang) et permettent la culture de virus (https://bit.ly/3qkQCXY). Je suis traductrice, pas médecin, mais j’ai eu un doute..

J’ai donc été lire les sources de Pascal :

  • Avis non sourcé de Russell Blaylock, neurochirurgien retraité.
  • Étude qui constate une légère baisse de la SpO2 sans pouvoir déterminer si elle est due au masque ou au stress et qui appelle à faire plus d’études :

Étude sur le port des masques N95 chez les femmes enceintes : pas de différence sur la composition de l’air inspiré ni sur la saturation en oxygène mesurée au bout du doigt, mais le port du N95 est fatiguant, car il faut faire plus d’effort pour respirer (si j’ai compris) :

Article suivant (https://bit.ly/3cm6S6f): 3. En vérité je vous le dis, on nous cache un remède efficace parce qu’il ne coûte pas cher. On ne va pas refaire le débat. Beaucoup y ont cru…

Aujourd’hui, on sait que ça ne fonctionne pas. Même des sources recommandées par Pascal disent que ça ne marche pas :


Pourtant, en décembre 2020, Pascal recommande toujours l’HCQ. Continuons …
Avec l’article suivant https://bit.ly/3kQRwKv :
4 . Les tests PCR ne sont pas un indicateur fiable et servent à faire peur à la population. Soit :

C’est un domaine trop compliqué pour que je puisse vérifier si ce qu’il dit est pertinent. Par contre, je constate que nulle part, il ne propose d’utiliser un autre indicateur pour savoir si l’épidémie repart. Ça serait pourtant utile. Enfin :

5. Pascal a peur des vaccins contre la Covid19. D’ailleurs la Bible nous avertissait déjà ! https://bit.ly/3rtwKDy Là encore, ce n’est pas mon domaine donc je ne vais pas parler du fond. Ce qui m’interpelle, c’est qu’il cite @PeterHotez

Médecin pro-vaccin et activiste contre les pseudosciences, bien connu dans le monde anglophone, et qui parlait là des essais de vaccins contre le SRAS en 2003. Peter Hotez est en faveur des vaccins actuels contre la Covid19 :
https://communityimpact.com/houston/katy/coronavirus/2021/02/01/qa-vaccine-expert-dr-peter-hotez-shares-facts-dispels-myths-about-covid-19-vaccines/

Ces « vérités » répétées par Pascal Sacré au cours de la crise Covid19 lui ont-elles valu d’être licencié par son employeur ? Était-ce justifié ? Je n’ai pas la réponse. Depuis son licenciement, comment va Pascal et que devient-il ?

Il apparaît dans divers médias et documentaires de chercheurs de vérité. Il a publié un ensemble de propositions, largement reprises par divers éveillés dont J-D Michel.
https://t.co/CjwapEUfxN?amp=1

Comment, vous ne connaissez pas Jean-Do ?

Il vend des t-shirts, badges et posters pour propager sa bonne parole.

Il donne des formations. Dans ma ville natale en plus ! Et parle de créer une école.

Il propose des consultations. Le prix me semble raisonnable, mais je suis étonnée que ses patients puissent être remboursés comme s’ils avaient fait une consultation d’anesthésie, puisque ça ne semble pas être le cas ? Je ne fais que poser la question.

Et il continue de faire des vidéos pour rassurer le peuple (février 2021) …
Avec des informations pas toujours vraiment très exactes …

Tiens voilà, fieu, puisque tu demandes :
Pfizer : https://nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2034577
Moderna : https://nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2035389
Astrazeneca : https://thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)32661-1/fulltext

https://t.co/zBGroCkK20?amp=1

J’arrive à la fin de ce long thread. Après tout ce temps passé en compagnie de Pascal Sacré, je n’arrive toujours pas à savoir si c’est un manipulateur, ou s’il s’agit d’une personne réellement sincère, mais aveuglée par ses biais.

Merci de m’avoir lue et à bientôt.
Un article de Galtee BinLimerick, membre de C4S – publié le 6 mars 2021

Citizen4Science est une association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique dotée d’une Rédaction. Nous défendons farouchement notre indépendance. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

3 réflexions sur “Le cas du médecin belge Pascal Sacré”

  1. très bien fait. Merci (il semble continuer dans les différentes manifs se plaignant etre muselé et de ne pas avoir la liberté de traiter..)

  2. Ping : Le complotiste Pascal Sacré exploite sa convocation à l'Ordre des Médecins - CITIZEN4SCIENCE

  3. Ce type est inquiétant, au premier chef parce qu’il ne semble pas comprendre, ou accepter, la nature, les méthodes, et bien entendu, les limitations de la science, qui ne dit JAMAIS que A est vrai et que B est faux. Elle se borne à dire, dans un cadre expérimental, que, statistiquement et dans l’état des connaissances au moment desdites expérimentations, A n’a pas été démontré faux, tandis que B, pour les mêmes raisons et dans les mêmes limites de probabilités, ne peut selon toute vraisemblance être vrai parce que son contraire résulte des expérimentations. Pascal Sacré tait ces nuances pour faite dans le binaire, et de vérité, il n’y a de pure et vraie que la sienne, soit un salmigondis de faits, de demis-vérités, et de mensonges éhontés, si pas de diffamation caractérisée envers ses confrères de tous les métiers de la santé. Ses motivations m’échappent complètement, mais comme pas mal de gourous, il est possible qu’il soit convaincu d’agir pour le bien de ses patients. En tout cas, pour le bien tant de ma propre famille que de moi-même, je préfère qu’il ne se mêle pas de notre santé pour plus qu’une écharde au doigt, et encore… Oui, il y a une composante de sentir et toucher dans le fait de soigner, mais vouer au gémonies comme il le fait toute méthode plus avancée que les sangsues, l’aromathérapie ou la magnétisation sous prétexte que ces méthodes plus rigoureuses seraient « téléguidées » par une collusion d’intérêts politico-financiers, ça devrait laisser tout esprit un peu éclairé et critique, non seulement sceptique quant à ses desseins, mais aussi pantois quant à son réel degré de compétence. Et si après tout, l’hôpital qui l’employait avait simplement opéré le bon choix pour la vie de ses patients en se passant de ses services? En attendant la démonstration quantifiée du contraire, c’est à cette hypothèse que je me tiens aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
17 + 14 =