Mini Q&A : Patrick Mercié

Qu’est-ce qui t’a décidé à participer à l’initiative Citizen4Science ?

L’initiative de participer à la fondation de C4S a été soutenue par l’idée que la crise sanitaire COVID-19 a mis en évidence une propagande et l’exercice d’une mauvaise science, déviante, mettant en danger l’image de la recherche nationale et internationale et la santé de la population. Il était donc urgent et nécessaire d’apporter aux citoyens des données scientifiques compréhensibles, utilisables, non falsifiées permettant à chacun d’avoir des informations scientifiques sûres permettant un jugement optimisé, mieux adapté et réaliste sur les problèmes de santé publique permettant de combattre l’obscurantisme renaissant et le complotisme grandissant.

Quelle est ta formation ?

Docteur en médecine
Docteur en sciences, HDR, INSERM U1035
Professeur agrégé en médecine interne

Et ton parcours professionnel ?

Chef du service de médecine interne et immunologie clinique, Hôpital Saint-André, CHU de Bordeaux
Directeur de l’Unité Mixte de Formation Continue en Santé UMFCS – Université de Bordeaux

Tu travailles dans quel domaine aujourd’hui ?

Je travaille toujours en recherche clinique sur le thème des comorbidités au cours de l’infection par le VIH. Nos thèmes de recherche clinique dans le service sont plutôt les maladies rares, auto-immunes et inflammatoires.Nous sommes centre national de référence des maladies auto-immune rares Est-Sud-Ouest (RESO), centre de compétence pour la maladie de Rendu-Osler et centre d’expertise pour les Porpyhries.
L’activité clinique du service hospitalier est orientée principalement vers les maladies auto-immunes, les maladies inflammatoires, les vascularites, les maladies infectieuses (VIH, COVID-19 et autres…) et l’hématologie chronique

Quel est ton rôle dans l’association ?

Je suis un des membres fondateurs de Citizen4Science et je fais partie du Conseil d’administration, mais pas du Bureau.