#MeeTooActualitésDroitÉtats-UnisJusticeViolence faite aux femmes

La condamnation pour viol d’Harvey Weinstein cassée par la Cour d’appel de New-York

L’annulation de la décision du procès de 2020 a eu lieu en ce 25 avril, incriminant le juge qui selon la haute juridiction, aurait pris des décision non appropriées visant l’ancien producteur de cinéma

La condamnation d’Harvey Weinstein a eu lieu dans le cadre d’un phénomène #MeeToo d’ampleur que connaît le cinéma depuis une dizaine d’années, et touche des producteurs et acteurs stars des grands écrans. Magnat du cinéma, Harvey Weinstein, âgé de 72 ans, est emprisonné à New-York pour purger une peine de 23 ans en raison de crimes sexuels, dont des viols sur 3 femmes victimes.

Procès non équitable

Copie d’écran en-tête décision Cour d’appel New-York 25/4/2024

L’annulation de la Cour d’appel, disponible par jugement publié, est motivée par le fait que le juge en 2020 avait accepté de faire venir à la barre des femmes témoignant avoir été victimes d’actes sexuels par le producteur qui ne faisaient par partie des plaignantes pour cette affaire de justice. Il a à ce titre était considéré comme fautif pour des erreurs procédurales.

Dans son jugement la Cour d’appel de New-York justifie : « « L’accusé a le droit de répondre uniquement du crime qui lui est reproché et, en conséquence, les allégations d’actions fautives antérieures ne peuvent être admises à son encontre ».

Il en résulte selon la Cour, que le procès n’a pas été équitable.

Pas de libération prévue

Harvey Weinstein, multirécidiviste selon la justice, purge une peine indépendante de cette décision d’annulation. C’est pourquoi il ne sortira pas de prison. En effet, il a été condamné indépendamment à Los Angeles à un emprisonnement d’une durée de 16 ans pour un viol dans un hôtel de Berverly Hills.
Les avocats du producteur déchu sont néanmoins réjouis, considérant cette décision comme une victoire pour leur client. À l’inverse, les activistes américains #MeeToo ont déjà fait part de leur déception, de même que l’une des victimes dans le cadre de la condamnation annulée, l’actrice Ashley Judd, comme le rapporte The New York Times qui propose un « Live » sur la décision judiciaire inattendue ce jour.


Un nouveau procès devra se tenir, qui risque de raviver encore les douleurs des victimes qui devront témoigner à nouveau et revivre des moments difficiles.

Image d’en-tête : Harvey Weinstein en 2011 – Source Wikipédia

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 × 2 =