ComplotismeCroyancesDésinformationEsprit critiqueÉthiqueFranceIndustrie pharmaceutiqueMédecineMédiasNeuroscienceOpinionPsychiatrieRéseaux sociauxSanté mentaleScienceSciences de l'information et de la communication

Caroline Goldman épinglée pour promotion débridée de la psychanalyse et déni de science sur France Inter elle-même rappelée à l’ordre

Cet été, la psychologue s’est vue offrir une chronique matinale dans laquelle elle a asséné des propos et affirmations sur la santé mentale qui ne reposent sur aucune base scientifique. Des auditeurs et deux psychiatres sont montés au créneau.

La santé mentale est une affaire de santé publique importante et une priorité nationale. Tout particulièrement la santé mentale des jeunes, or on sait que dans ce domaine appelé pédopsychiatrie, il y a des carence avec un système sanitaire particulièrement fragilisé voire délabré. Quand il y a des faiblesses, les pratiques pseudoscientifiques ne sont jamais loin pour tenter de s’approprier le « créneau ».

La psychologue Caroline Goldman (fille du musicien Jean-Jacques Goldman) s’est donnée pour objectif dans une chronique matinale estivale offerte par France Inter, de vanter la psychanalyse comme méthode de prise en charge des troubles psychiatriques de l’enfant. C’est une vraie militante en la matière. Elle n’a pour le moins pas été avare d’affirmations péremptoires et de conseils ne reposant sur rien de tangible. Il faut dire que la psychanalyse est une exception française, la pratique étendue du « divan » ne dépasse guère le cadre de nos frontières. Tout le monde ne le sait malheureusement pas, la psychanalyse ne repose sur aucune base scientifique et n’est donc pas éprouvée. On appelle cela une croyance.

Promesses démesurées et science au placard

Caroline Goldman tout au long de ses chroniques matinales quotidiennes soit 40 épisodes(!) a de quoi retourner lentement mais sûrement les esprits des auditeurs. Elle s’est positionnée comme une sauveteuse en promettant une révolution de la prise en charge des enfants en santé mentale. Pour ce faire, elle n’a pas hésité à dénigrer la psychiatrie pour mieux vendre la salade psychanalytique. On a même droit à des arguments un peu « complotistes » dans le sens d’affirmations de corruption sous couvert d’un drôle de complot : la classification des maladies en psychiatrie serait une invention d’assureurs privés, et bien sûr on aboutit immanquablement à l’industrie pharmaceutique corrompue, qui aurait par exemple inventé le trouble de déficit de l’attention (TDAH) pour s’enrichir avec le médicament Ritaline. Le déni de réalité va largement plus loin, puisque selon Caroline Goldman, la dépression n’est pas une maladie autre qu’une « maladie de l’amour » ; elle détient évidemment de quoi la guérir. On a aussi, pendant qu’on y est, le faux dilemme des soins « chimiques » (médicaments), foncièrement mauvais par rapport aux remèdes naturels et empreints d’humanisme dont fait partie donc, la psychanalyse. Evidemment, les psychiatres sont complices de cette industrie chimique car cela leur permet de se remplir les poches.
Tous ces arguments sont typiques de l’argumentaire de vente de la pseudoscience.

Riposte sur les réseaux sociaux et dans les journaux

C’est le psychiatre Hugo Baup, praticien à l’hôpital de Périgueux, qui prend cette affaire à bras le corps et va tout au long du mois d’août être très actif sur le réseau social X (ex-Twitter), dénonçant au jour le jour la chronique de Caroline Goldman qui s’égrène tous les matins avec son lot de propos dogmatiques et pseudoscientifiques. Il sera rejoint par son confrère David Masson, praticien à Nancy et responsable du département de réhabilitation CURe Lorraine.

Hugo Baup se lance dans une veille quotidienne de la chronique de la psychologue et réagit vigoureusement pour dénoncer ses propos. Il réclame que France Inter lui retire le micro.

Une dynamique se crée sur le réseau social avec des critiques qui fusent. Aucune raison de se passer d’humour :

Le compte de veille de l’association Citizen4Science est d’ailleurs de la partie, sa référence à une chanson de la Grande Sophie ‘Psychanaliste’, n’échappera pas à l’auteur-compositeur qui retweete le post.

Recadrage sévère par la médiatrice de Radio France

Le 28 août, L’hebdomadaire L’Obs publie une tribune d’Hugo Baup et David Masson : « Pourquoi la santé mentale mérite mieux que la chronique estivale de Caroline Goldman« . Cela a sans doute influé sur le choix de Radio France de ne pas faire la sourde oreille.

Le 31 août, Emmanuelle Daviet, médiatrice des antennes à Radio France, publie un texte implacable et argumenté, exprimant sa vive réprobation sur la chronique estivale de Caroline Goldman. Les reproches, indiqués comme étant la synthèse du retour des auditeurs (de nombreux exemples de réactions sont fournis), couvrent cinq critiques principales : l’absence de contradicteurs, la remise en cause des faits scientifiquement établis, la prédominance de la psychanalyse, la culpabilisation des parents, et l’autopromotion constante, qui confine à de la publicité déguisée.
Elle voit en ces constats des « préoccupations importantes liées à l’éthique d’une radio de service public« . France Inter se voit ainsi rappeler son devoir d’informer de manière fiable et équilibrée pour une diffusion responsable et éthique des chroniques. Elle considère que ce feuilleton radiodiffusé aurait dû être « basé sur basé sur des preuves scientifiques solides avec différents intervenants – médecins, psychiatres, neurologues, psychologues, éducateurs spécialisés, assistants sociaux, enseignants ». 

Nous avons demandé hier à Hugo Baup s’il avait apprécié cette réaction rapide de la médiatrice, il nous répond « Je ne savais pas tellement quelle allait être la réactivité de ces différents acteurs mais j’espérais profondément des mises au point rapides. Choses faites en partie. »

Une satisfaction donc face à la célérité, mais on comprend qu’il faudra aller plus loin. Et mettre en place des processus qui permettront d’éviter que de telles dérives ne se reproduisent pas ? Cela semble évident.

Pour le contexte, rappelons que Caroline Goldman a eu une ascension fulgurante dans les médias de façon récente, en 2022 : promotion de ses ouvrages, interviews dans les journaux, un effet « boule de neige » d’invitations à la chaîne où l’on s’arrache un invité susceptible de faire de l’audience.

Vendredi soir, très tard, elle a réagi à cette affaire sur son compte Facebook. Elle indique ne pas avoir envie de se battre ni de débattre, à coup d’arguments d’autorité… pour conclure que la confrontation est essentielle pour avancer. Allez comprendre.

L’avis de Gino, dessinateur de presse à la Rédaction qui fait son entrée et sa rentrée chez Science infuse :

Le vote de la Rédaction : Nous déclarons grande gagnante de ce feuilleton psychanalitique estival 2023 La Grande Sophie avec son excellent morceau paroles & musique ‘Psy, psy, pseychanaliste‘, intemporel et indémodable, à consommer sans modération sur ou sans canapé.

Mise à jour : 3/9/2023 – ajout de la réaction de Caroline Goldman sur Facebook – 5/9/2023 : ajout de la chanson « psychanaliste » de La Grande Sophie et du dessin de presse de Gino

Pour aller plus loin…


Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

4 réflexions sur “Caroline Goldman épinglée pour promotion débridée de la psychanalyse et déni de science sur France Inter elle-même rappelée à l’ordre

  • Goujon

    D’un autre côté, il est normal de mettre en avant sa propre discipline. C’est ce que l’on appelle du lobying…
    Ce que font les laboratoires et les psychiatres tous les jours !

    Répondre
  • Zoenith

    C’est une querelle de clochers !
    Pour avoir écouter les podcasts incriminés, les dires de Mme Goldman sont déformés pour paraître outranciers. Il n’en reste pas moins que ces réflexions autour de l’éducation de l’enfant sont lumineuses et passionnantes.

    Répondre
  • Ping : Caroline Goldman épinglée pour pr...

  • Merci de relayer cette actualité effrayante, et hélas trop fréquente. Les pseudo-experts ou gourous aux propos péremptoires sont si souvent invités dans les émissions radio & tv, sans contradiction, que cela effraie pour l’avenir quand on est dans une profession de soin et que l’on en voie les dégats …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 + 15 =