ActualitésAstronautesAstronomieCanadaÉtats-UnisInternationalLuneMission ArtemisNASAPhysique

Les 4 astronautes de la mission Artemis II de la NASA vers la Lune dévoilés !

La NASA et l’agence spatiale canadienne (CSA) ont révélé le 3 avril les 4 astronautes qui participeront à la mission visant à établir une présence à long terme de l’humain sur la Lune

Les deux agences ont révélé les noms des membres d’équipage lundi lors d’un événement organisé à Ellington Field, près du Centre spatial Johnson de la NASA à Houston.

« L’équipage d’Artemis II représente des milliers de personnes qui travaillent sans relâche pour nous amener vers les étoiles. C’est leur équipage, c’est notre équipage, c’est l’équipage de l’humanité » a déclaré Bill Nelson, administrateur de la NASA. « Les astronautes de la NASA Reid Wiseman, Victor Glover et Christina Hammock Koch, ainsi que l’astronaute de l’ASC Jeremy Hansen, ont chacun leur propre histoire, mais, ensemble, ils représentent notre credo : E pluribus unum – de plusieurs, un. Ensemble, nous ouvrons une nouvelle ère d’exploration pour une nouvelle génération de marins étoilés et de rêveurs – la génération Artemis ».

Sur la photo officielle (crédit : NASA) :  (de droite à gauche) : les astronautes de la NASA Christina Hammock Koch, Reid Wiseman (assIs, commandant de la mission), Victor Glover, et enfin Jeremy Hansen de l’ESA (Agence spatiale canadienne). Crédit

L’essai en vol Artemis II, d’une durée d’environ 10 jours, sera lancé à l’aide de la puissante fusée Space Launch System de l’Agence spatiale canadienne. Il permettra de tester les systèmes de survie du vaisseau Orion et de valider les capacités et les techniques nécessaires pour que les humains puissent vivre et travailler dans l’espace lointain.

« Nous retournons sur la Lune et le Canada est au cœur de ce voyage passionnant » a déclaré l’honorable François-Philippe Champagne, ministre responsable de l’Agence spatiale canadienne. « Grâce à notre collaboration de longue date avec la NASA, un astronaute canadien participera à cette mission historique. Au nom de tous les Canadiens, je tiens à féliciter Jeremy d’être à l’avant-garde de l’une des entreprises humaines les plus ambitieuses jamais entreprises. La participation du Canada au programme Artemis n’est pas seulement un chapitre déterminant de notre histoire dans l’espace, mais aussi un témoignage de l’amitié et du partenariat étroit entre nos deux nations ».

Ce vol, qui s’inscrit dans le prolongement de la mission sans équipage Artemis I achevée en décembre, ouvrira la voie à la première femme et à la première personne « de couleur » vers la Lune dans le cadre du programme Artemis, a déclaré la NASA dans son communiqué ce jour.

Des missions sur la Lune… et Mars dans le viseur

L’objectif ? ouvrir la voie à de futures missions d’exploration humaine à long terme vers la Lune et, à terme, vers Mars.

« Cette mission ouvre la voie à l’expansion de l’exploration humaine de l’espace lointain et offre de nouvelles possibilités de découvertes scientifiques, de partenariats commerciaux, industriels et universitaires, ainsi que de la génération Artemis » a déclaré Vanessa Wyche, directrice de la NASA Johnson

Rencontre avec les astronautes d’Artemis II

Reid Wiseman : c’est son deuxième voyage, il a déjà servi en tant qu’ingénieur de vol à bord de la Station internationale dans le cadre de l’Expédition 41, de mai à novembre 2014. Il a à son crédit 165 jours dans l’espace, dont près de 13 heures en tant qu’astronaute principal lors de deux sorties à l’extérieur du complexe orbital. Avant sa mission, Reid Wiseman a occupé le poste de chef du Bureau des astronautes de décembre 2020 à novembre 2022.

Victor Glover : La mission sera son deuxième vol spatial. Il a été pilote de l’équipage SpaceX Crew-1 de la NASA, qui a atterri le 2 mai 2021 après 168 jours dans l’espace. En tant qu’ingénieur de vol à bord de la station spatiale pour l’Expédition 64, il a contribué aux recherches scientifiques, aux démonstrations technologiques et a participé à quatre sorties dans l’espace.

Hammock Koch: Elle effectuera également son deuxième vol dans l’espace dans le cadre de la mission Artemis II. Elle a été ingénieur de vol à bord de la station spatiale lors des expéditions 59, 60 et 61. Ellea a établi le record du plus long vol spatial effectué par une femme avec un total de 328 jours dans l’espace et a participé aux premières sorties dans l’espace effectuées par des femmes.

Jeremy Hansen : il représente le Canada et effectuera son premier vol spatial. Colonel des Forces armées canadiennes et ancien pilote de chasse, il est titulaire d’une licence en sciences spatiales du Collège militaire royal du Canada à Kingston (Ontario), et d’une maîtrise en sciences physiques du même établissement obtenue en 2000, avec pour thème de recherche la poursuite de satellites à grand champ de vision. Il a occupé le poste de Capcom au Centre de contrôle de mission de la NASA à Johnson et, en 2017 ; l est devenu le premier Canadien à se voir confier la direction d’une classe d’astronautes de la NASA, en dirigeant la formation des candidats astronautes des États-Unis et du Canada.

Technologies innovantes

Au-delà de la seconde expérience depuis 1969 de marcher sur la Lune pour l’Homme, grâce aux missions Artemis, la NASA utilisera des technologies innovantes pour explorer une plus grande partie de la surface lunaire . Tout cela aura lieu dans le cadre de partenariats commerciaux et internationaux avec pour objectif pour la première fois la première présence à long terme sur la Lune. Ensuite, « nous utiliserons ce que nous aurons appris sur la Lune et autour d’elle pour faire le prochain pas de géant : envoyer les premiers astronautes sur Mars« , déclare la NASA.

Artemis III

Lors de la mission Artemis III en 2025, actuellement prévue pour 2025, il est prévu que les astronautes embarquent l’atterrisseur Starship en orbite lunaire à partir de leur vaisseau Orion pour être ensuite transportés sur le sol lunaire, a expliqué la NASA.

Rendez-vous dans un premier temps en novembre 2024 pour le lancement de la mission Artemis II.

Dessin de presse Wan pour Science infuse – Copyright

Mise à jour : 4/4/2023 : ajout du paragraphe Artemis III et d’un dessin de presse – 5/4/2023 : Suppression d’une partie du titre indiquant que certains astronautes aluniraient.

Cet article GRATUIT de journalisme indépendant à but non lucratif vous a intéressé ? Il a pour autant un coût ! Celui d’une rédaction qui se mobilise pour produire et diffuser des contenus de qualité. Qui paie ? vous, uniquement, pour garantir notre ultra-indépendance. Votre soutien est indispensable.

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique.

Notre média dépend entièrement de ses lecteur pour continuer à informer, analyser, avec un angle souvent différent car farouchement indépendant. Pour nous soutenir, et soutenir la presse indépendante et sa pluralité, faites un don pour que notre section presse reste d’accès gratuit, et abonnez-vous à la newsletter gratuite également !

Propulsé par HelloAsso

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 × 15 =