ActualitésArtsBandes dessinéesCinémaCommunicationCultureDessinDessins animésDroitÉtats-UnisJuridique

Mickey Mouse : la petite souris américaine vient d’être libérée des droits de propriété intellectuelle de Walt Disney

Le personnage né au début du siècle dernier est tombé dans le domaine public. Chacun pourra désormais utiliser librement son image

Walt Disney avait déposé l’image de sa petite souris pour en avoir l’exclusivité de l’usage. Il n’a pas eu tort, la valeur de Mickey Mouse est estimée aujourd’hui à 167 milliards de dollars. La petite souris était apparue en public pour la première fois en 1928, dans un dessin animé qui était alors une nouveauté technologique, qui a marquée de façon indélébile les spectateurs pour des générations : un court dessin animé, le premier synchronisant le son et l’image. Il s’appelle Steamboat Willie, il dure 7 minutes.

Regardez-le, et imaginez que vous découvrez, pour la première fois de votre vie, une « bande dessinée sonorisée », avec Mickey mais aussi sa compagne Minnie, et une tripotée d’animaux, de basse-cour ou non, qui voguent sur un bateau. Il y a un méchant, aussi.

Cela ne vous impressionne pas ? C’est parce que vous êtes farci d’images et de sons mélangés depuis toujours. À l’époque, les gens ont eu le souffle coupé en regardant ce petit film.

Près de 100 ans de droits réservés

affiche colorisée du film Steamboat Willie, 1928

Walt Disney Company a gardé ses droits sur Mickey Mouse près d’un siècle, le plus longtemps possible. Ce n’est pas une durée standard. La société a dû batailler pour cela, et se livrer à un lobbying dans la durée auprès du gouvernement des États-Unis.
Normalement, les droits d’image devaient s’achever en 1984. Mais la législation a été modifiée sur un principe différent qu’une durée fixe : en 1976, la durée de protection a été fixée à 50 ans après la mort du propriétaire des droits. La société Walt Disney a ensuite réussi à prolonger ses droits en obtenant le passage à 70 ans le décès, puis 95 ans.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin : janvier 2024 signe la fin de la protection de la souris iconique. On la retrouve désormais dans le domaine public, toute le monde aux États-Unis peut utiliser son image librement, par exemple inclure Mickey Mouse dans un dessin animé maison comme tout autre personnage au casting.

Le Mickey moderne reste protégé

Attention : seul le Mickey original, celui de Steamboat Willie est protégé. Le graphisme de la souris de Walt Disney a évolué au fil du temps. Les versions plus récents restent la propriété de Walt Disney Company, comme celles-ci :
Ah, en fait non, on ne va pas vous mettre d’images de Mickey Mouse modernes, propriété exclusive de Walt Disney Company. Ou alors il faudrait payer des droits. Vous avez tout compris.

Image d’en-tête : dessin de presse WAN pour Science infuse

Cet article GRATUIT de journalisme indépendant à but non lucratif vous a intéressé ? Il a pour autant un coût ! Celui de journalistes professionnels rémunérés, celui de notre site internet et d’autres nécessaire au fonctionnement de la structure. Qui paie ? nos lecteurs pour garantir notre ultra-indépendance. Votre soutien est indispensable.

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique.

Notre média dépend entièrement de ses lecteur pour continuer à informer, analyser, avec un angle souvent différent car farouchement indépendant. Pour nous soutenir, et soutenir la presse indépendante et sa pluralité, faites un don pour que notre section presse reste d’accès gratuit, et abonnez-vous à la newsletter gratuite également !

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante

Abonnez-vous à la Newsletter de Science infuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
52 ⁄ 26 =