Webinaire Haute autorité de santé du 15/04/2021 : Symptômes prolongés de la Covid-19 chez l’adulte – dédié aux médecins généralistes

Webinaire Haute autorité de santé du 15/04/2021 : Symptômes prolongés de la Covid-19 chez l’adulte – dédié aux médecins généralistes

19 avril 2021 0 Par e-Citizen

Nous avons participé à cet événement et rédigé une synthèse aux fins de vulgarisation pour le public

Symptômes prolongés

Dominique Salmon Ceron, Maladies infectieuses et tropicales, Hôtel Dieu, APHP, Université de Paris, Paris

Ils sont à différencier des complications après l’hospitalisation.
On les définit par la persistance ou la résurgence d’au moins 2 symptômes initiaux, pendant plus de 4 semaines suite à Covid confirmé (test PCR) ou probable, et bien sur à défaut de toute autre explication comme par ex. aggravation d’autres pathologies ou un syndrome post soins intensifs (PICS), qui n’est pas spécifique de la Covid mais un ensemble de symptômes qui peuvent survenir chez tout patient ayant fait un séjour prolongé en soins intensifs.
Profil patients concernés : majorité de femme, 45 ans en moyenne et suite à une Covid modérée
Incidence à 3 mois : de 10 à 20 %

Les symptômes sont multisystémiques et invalidants, et fluctuants sur la durée.
Symptômes par % de fréquence décroissante : neurologiques (77), asthénie (73), cardiothoraciques (71), anosmie/dysgueusie (30), myalgies/arthralgies (26), digestifs (24), cutané-muqueus/vasculaires (16)

Dans les symptômes neurologiques, il y a des troubles cognitifs, sensoriel, sommeil perturbé, irritabilité et céphalées, globalement ce que les patients appellent parfois un “brouillard” cérébral.

Beaucoup de questions non résolues sur ces symptômes prolongés, on a qu’un an de recul. L’évolution va globalement vers l’amélioration en quelques mois. On ne sait pas qui est à risque de les subir, on ne connaît pas leur mécanisme d’apparition.

La HAS a développé des outils pour la prise en charge en 1er recours et pour l’orientation des patients vers des spécialistes, avec un document global et des fiches techniques par symptômes (disponible su rle site de la HAS). La grande majorité des patients peuvent être pris en charge par le médecin généraliste, avec un accompagnement personnalisé et une aide à l’autogestion des symptômes.

Le traitement repose sur 4 piliers :
– symptomatique (douleur, reflux, sécrétions bronchiques, tachycardie posturale)
– information du patient et objectif d’autogestion
– rééducation : essentielle, progressive et personnalisée
– prise en charge psychologique (troubles anxieux et dépressifs)

Si situation trop complexe ou difficile à gérer par le médecin traitant , il s’organise des structures multidisciplinaires et centres spécialisés.

Prise en charge soins primaires (médecin traitant)

Éric Drahi, Collège de la médecine générale, SFDRMG

  1. Comprendre le vécu et les attentes du patient et de sa famille
  2. Construire dans un esprit de “partenariat”
  3. Informer sur les données de la science : ce qu’on sait, ce qu’on ne sait pas
  4. Exposer la décision de façon claire
  5. Vérifier la compréhension et l’accord sur la décision

L’approche est holistique, avec une évaluation clinique bio-psycho-sociale et fonctionnelle (au repos et à l’effort), et qui tient compte des comorbidités.
Il convient d’éliminer les situations d’urgence, les complications et conséquences des formes sévères de Covid, une aggravation des comorbidités

L’orientation vers des services spécialisés doit avoir lieu quand les patients présentent :

  • hypoxémie SpO2 < 95 % au repos ou désaturation à l’exercice (sans pathologie respiratoire connue)
  • douleurs thoraciques évoquant atteinte cardiaque ou pulmonaire, troubles du rythme, signes d’insuffisance cardiaque
  • douleurs inexpliquées intenses et difficiles à prendre en charge
  • syndrome neurologique non exploré ou en aggravation
  • fièvre inexpliquée et/ou syndrome inflammatoire persistant
  • atteinte cutanée inexpliquée qui peut justifier biopsie
  • aggravation pathologie préexistante qui nécessite des examens spécialisés
  • un impact sur la vie quotidienne ou professionnelle avec limitations ou restrictions

Fatigue et troubles neurologiques

Olivier Robineau

La fatigue est le symptôme n° 1 persistant, isolée ou associée à d’autres symptômes, éventuellement fluctuante, d’allure mixte, avec nombreux facteurs déclenchants variés.
Pour les troubles neurologiques, on procède par élimination d’autres causes comme une pathologie neurologique nouvelle ou des complications d’atteintes initiales.

Troubles somatiques fonctionnels

Brigitte Ranque

Il s’agit de symptômes somatiques sans anomalie organique pouvant les expliquer. ils sont répétés, durables ou invalidants, amenant le patient à réclamer des soins. Il y a un décalage important entre le ressenti majeur et l’absence d’anomalie cliniques ou paracliniques pouvant les expliquer.

Exemple du syndrome de détresse corporelle
On présume une origine multifactorielle (psy++ social++) avec des facteurs qui précipitent le déclenchement, et des facteurs d’entretien (conduite d’évitement des symptômes, de l’incertitude, focalisation de l’attention sur le fonctionnement des organes, anxiété, dénigrement de la pénibilité dans l’entourage) qui font durer les troubles. Il est soupçonné un état d’alerte permanent du cerveau qui amplifie ou même déclenche au moindre signal des sensations

Dyspnée

Claire Andréjak

Les causes de dyspnée rencontrées dans le Covid long sont les mêmes que toute dyspnée chronique : asthme/hyperréactivité bronchique, BPCO, déconditionnement, obésité, pneumopathie interstitielle, embolie pulmonaire, insuffisance cardiaque, syndrome d’hyperventilation.
Quant une dyspnée ne s’améliore pas ou s’aggave, il faut éliminer une embolie pulmonaire, une insuffisance cardiaque ou une anémie AVANT de rechercher des séquelles post Covid – si le bilan est négatif, orientation vers un spécialiste.

La thérapeutique va selon le cas de la corticothérapie inhalée avec éventuellement bronchodilataeur, à l’oxygénothérapie, à la réhabilitation respiratoire et la kinésithérapie (et corticoïdes ou antifibrosants suite à bilan et consultation spécialistes)

Documentation à destination des professionnels de santé pour la prise en charge symptômes prolongés de la Covid sur le site de la HAS.

Replay du webinaire :