Analyse des déclarations d’Alexandra Henrion-Caude : le cas de la SUÈDE

27 février 2021 0 Par e-Citizen

Profitons une nouvelle fois des élucubrations de comptoir de bistrot d’Alexandra Henrion-Caude pour rétablir la vérité

Nous allons :

– Rappeler le contexte particulier des moins de 16 ans face à la COVID-19

– Rappeler le contexte socio-démographique particulier de la Suède

– Contrer une nouvelle fois ces incitations répétées d’AHC à lever toutes les mesures barrières élémentaires.

La covid19 entraîne une très faible mortalité chez les jeunes de moins de 16 ans.

C’est un fait, qui se vérifie partout dans le monde.

En France par exemple on ne déplore que 2 morts de moins de 16 ans depuis mars 2020 pour un peu moins de 70 millions d’habitants avec l’une des mortalités/COVID-19 les plus élevées.

Donc utiliser l’indicateur du nombre d’enfants morts ou admis en réanimation en Suède en disant que c’est l’absence de masque et de confinement qui en sont à l’origine est inapproprié et mensonger car même si le virus circule dans une population de moins de 16 ans, les réanimations et décès y seront bien forcément plus faibles que dans les autres classes d’âge !

Par ailleurs on sait qu’il y a à priori des asymptomatiques et peu symptomatiques dans cette classe d’âge, mais que les enfants peuvent être vecteurs et notamment vers les classes d’âge plus à risque.

Rappelons aussi que la Suède fait partie des 20 pays à plus forte mortalité dans le monde avec 66 morts/100 000 habitants.
En France ce taux est d’environ 80/100 000 habitants.

Regardons alors d’un peu plus près la densité de population et le comportement des Suédois, et voyons pourquoi ceux-ci pourraient concourir à limiter malgré tout le taux d’incidence et la mortalité malgré des mesures barrières plus légères qu’en France.

Stockholm est une ville très étendue, et les habitants ont beaucoup moins de mal à garder leurs distances physiques que dans une ville comme Paris par exemple.

Par ailleurs en Suède les recommandations de l’état sont TRÈS SUIVIES. Ils n’attendent pas des lois pour respecter les recommandations.

Certes le confinement n’a pas été obligatoire, mais :

⁃ par exemple les bars et les restaurants ont été souvent fermés,

⁃ Et quand ils sont ouverts le taux d’affluence y est plutôt dans les 25%,

⁃ La fréquentation des lieux de travail a chuté de 27%, à peu près comme en France.

Mais soulignons aussi que devant la hausse récente du taux d’incidence les autorités suédoises envisagent des mesures plus strictes.

Enfin regardons chez les proches voisins de la Suède.

En Norvége et en Finlande, avec des mesures PLUS STRICTES, à votre avis la mortalité y est-elle plus FORTE ou plus FAIBLE ?

✅ Norvège: 10/100 000

✅ Finlande: 12/100 000

❌Suede : 66/100 000

Et ces 2 pays, parmi les meilleurs en terme de mesures préventives, annoncent des durcissements de leurs dispositifs… ….

CQFD Madame Henrion-Caude.



Un texte de Lee Blanchard @MahFranois3, membre de C4S