Détection d’un poliovirus dérivé d’une souche vaccinale de type 2 (PVDV2) dans les eaux usées à Londres

Détection d’un poliovirus dérivé d’une souche vaccinale de type 2 (PVDV2) dans les eaux usées à Londres

22 juin 2022 0 Par Fabienne Blum

L’éradication de la poliomyélite est un enjeu de santé publique mondial clé et une urgence. Cette découverte au Royaume-Uni provient d’un isolat environnemental. Faisons un point sur le poliovirus et la polio.

La polio(myélite)

C’est une terrible maladie, celle de la paralysie infantile, très infectieuse, qui touche principalement les jeunes enfants (moins de 5 ans), avec transmission inter-humaine. Le virus se transmet par la bouche : voie féco-orale essentiellement, mais pas exclusivement (il existe des cas de transmission par objets contaminés).
Le virus s’installe et se multiplie dans les intestins, d’où il va envahir le système nerveux. L’excrétion du virus par les selles, s’agissant d’enfants peut être problématique notamment là où l’hygiène et les systèmes d’assainissement sont précaires.

La très grande majorité des personnes infectées, soit 90 %, sont asymptomatiques ou avec symptômes légers suite à la période d’incubation d’environ 8 jours en moyenne mais qui peut aller jusqu’à plus de 30 jours.

Les symptômes sont principalement : fièvre, maux de tête, vomissements, fatigue, raideur de la nuque, douleurs des membres, pendant 2 à 10 jours

Paralysies définitives

Si la plupart des malades se remettent sans séquelles, les autres subissent des paralysies non réversibles, généralement des jambes, mais tous les muscles peuvent être potentiellement touchés. En cas d’atteinte des muscles respiratoires, 5 à 10 % des malades meurent.

Stèle égyptienne représentant une victime de la polio (1403-1365 av. J.-C.). Source Wikipédia
Prothèse genou – séquelles polio Source Wikipédia

Administration vaccin polio oral
Source Wikipédia

Traitement : prophylactique

Il n’y a pas de traitement curatif, seul le vaccin est disponible, en prévention. La vaccination antipoliomyétique administrée aux enfants avec les rappels nécessaires protège à vie.
Le vaccin a été mis au point en 1955.

Souches de poliovirus

Les poliovirus appartiennent à la famille des Picornaviridae, et au genre Enterovirus.

L’homme est le seul hôte naturel connu, sachant néanmoins que le poliovirus peut infecter des primates (grands singes) sans qu’ils soient pour autant un réservoir.

Souches sauvages (PVS)

  • 3 souches de poliovirus sauvage (type 1, type 2 et type 3)
  • Le type 2 a été éradiqué en 1999
  • Le type 3 n’a pas été revu depuis 20 ans suite à dernier cas au Nigeria
  • Seul le type 1 circule donc encore, dans deux pays : Afghanistan et Pakistan

Poliovirus dérivés d’une souche vaccinale (PVDV)

Rares, ils sont un peu plus fréquents depuis quelques années du fait de certaines communautés où la vaccination est faible. Il s’agit d’une mutation du virus vivant atténué du vaccin qui le rend pathogène et provoquer des paralysies comme le virus sauvage. Cette mutation peut survenir quand le virus circule pendant une longue période (au moins 1 an) chez des personnes non vaccinées.


Le PVDV2 (poliovirus dérivé d’une souche vaccinale de type 2), celui retrouvé à Londres donc dans les eaux usées, est le plus fréquent. En 2020, on dénombre 959 cas confirmés.

Poliovirus – Source Wikipédia
Schéma du poliovirus type 1 – Source Wikipédia

1988 : plan d’éradication mondial

L’OMS considère que 18 millions de personnes ont été sauvées à ce jour de la paralysie grâce au vaccin.

Les cas dus à un poliovirus sauvage ont diminué de plus de 99 % depuis le lancement du plan, passant de 350 000 cas (estimation) dans plus de 125 pays à circulation endémique à 175 cas notifiés en 2019. 

Néanmoins le virus n’est pas éradiqué, il existe des zones de circulation endémique du poliovirus sauvage. Leur élimination est clé pour éviter jusqu’à 200 000 ans dans les 10 prochaines années à travers le monde.

Plan d’éradication 2022-2026

Le 10 juin, l’IMEP (initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite) a confirmé son engagement, suite aux délais et revers causés par la pandémie de Covid.

Aujourd’hui, le Directeur général de l’OMS s’est empressé de le rappeler suite à la découverte de poliovirus à Londres :

Avec le poliovirus, c’est la loi du tout ou rien : il faut l’éradiquer de la planète.

Image d’en-tête : poliovirus par micrographie électronique – Source Librairie nationale du CDC, 1975

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante