Climat : le loto des alibis de l’inaction

Par Valérie Masson-Delmotte, PhD, climate scientist @IPSL/LSCE, Paris Saclay; co-chair of Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) WGI 

Toutes les personnes qui s’expriment publiquement pour partager l’état des connaissances scientifiques vis-à-vis de l’influence humaine sur le climat, des mécanismes, conséquences, risques, et leviers d’action (causes et conséquences) font face à différentes formes de déni.

Donner à voir et comprendre ces discours et méthodes de remise en cause des faits scientifiques – qui sont autant d’alibis à l’inaction – est important. Ils ont été cartographiés par exemple ici.

avec des traductions de Vert le média…

…ou de Citizen4Science

Par exemple, certains brandissent l’étendard de la liberté – ce serait une privation de liberté d’agir de manière structurelle pour mettre en oeuvre l’adaptation à un climat qui change et une forte baisse d’émissions de gaz à effet de serre.
Mais n’est-ce pas une privation de liberté et une atteinte aux droits humains de ne pas pouvoir sortir un samedi de mi-juin parce qu’il fait 4 0°C dehors? N’est-ce pas une privation de liberté de devoir subir des rationnements d’eau dans la vallée du Pô ? Ou, pour l’immense partie de la population mondiale qui vit dans des contextes hautement vulnérables face au climat, de subir les conséquences des émissions de gaz à effet de serre provenant de nos modes de vie, quand il est possible de les transformer ?

Petit florilège noté au gré de mes écoutes et lectures récentes :

Vous noterez l’ambition à « accélérer la croissance de la demande en gaz » sans aucune mention du fait que pour limite l’augmentation de la température il est critique d’engager une forte baisse des émissions de CO2 (pas de mention des budgets carbone!) et de CH4.

Lire l’article

Les discours récurrents justifiant l’inaction ont ainsi aussi fait l’objet d’une « taxonomie ».


Du coup j’ai fait une tentative de « carte de loto » qui reprend les arguments les plus récurrents entendus récemment. Celui qui m’afflige le + est celui qui suggère que tout va bien puisque nos enfants apprennent cela à l’école…

Parfois, lors de rencontres publiques, il semble important que ces arguments soient exprimés, qu’il y ait un temps pour les considérer, et y répondre, pour pouvoir les surmonter, et réfléchir, collectivement, aux leviers d’action motivants.

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

1 réflexion sur “Climat : le loto des alibis de l’inaction”

  1. Ping : Les mesures les plus efficaces que vous pouvez prendre pour lutter contre le changement climatique - Citizen4Science

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =