ActualitésDéontologieDésinformationJournalismepresse

Journalisme : une nouvelle charte pour la traçabilité et sur la curation de l’information engage de très nombreux médias et journalistes

Plusieurs organisations de presse ont signé une charte qui engagent 3200 titres de presse et 80 % des journalistes français, dont Science infuse

Dans un communiqué commun du 29 mai, cinq groupements de médias (Alliance de la presse d’information générale soit près de 300 journaux), FNPS [Fédération nationale de la presse d’information spécialisée], SIRTI [Syndicat des Radios Indépendantes], SPEM [Syndicat des éditeurs de la presse magazine], SPIIL [Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne]) et Radio France annoncent avoir signé la « charte pour la traçabilité et sur la curation de l’information ».

Identifier et limiter la reprise d’articles, limiter la reprise et le pillage et les ‘fake news’

Il s’agit de respecter des règles éthiques et déontologiques pas toujours appliquées dans un univers très concurrentiel, et pour cela nommer les articles de presse largement repris, en particulier en cas de scoop, et de limiter quantitativement cette reprise. On espère aussi par ce biais participer à limiter la saturation du public en informations répétitives et simultanées en raison de la reprise en chaîne des articles (curation) souvent de façon très rapide (« fatigue informationnelle).
Ce phénomène est amplifié par l’utilisation de l’intelligence artificielle, dont les « fermes à contenus ». Ainsi, les auditeurs et lecteurs doivent pouvoir mieux repérer l’origine des information, et mieux évaluer la fiabilité des informations, le tout concourant à faciliter la lutte contre la propagation de fausses informations.

Au total, on estime que 28 000 journalistes seront liés par cette charte. Les signataires devront mettre en place dans les rédactions un référent dédié au respect de la charte.

Les engagements de la charte

Nous reprenons ici les engagements de la charte, divisés en trois volets.

1. Les engagements relatifs à la traçabilité


    1.1 Sourcer explicitement et dès le premier paragraphe le média réellement à l’origine de l’information qui a été reprise, quels que soient le mode de traitement et le support.
    1.2 Pour les versions numériques, à clairement renvoyer, par un lien hypertexte, vers l’article à l’origine de l’information, dès la première mention explicite de la source.
    Ces engagements ne sont pas limités à l’information originelle ; ils s’appliquent également à toute reprise et enrichissement d’une information qui ont un caractère exclusif.

    2.Les engagements relatifs à la curation

    Est appelée ici « curation » tout traitement de l’information dont la source originelle essentielle est un autre média, sans travail journalistique supplémentaire.
    Les signataires, outre le respect des points liés à la traçabilité, s’engagent à :
    2.1 Ne pas reprendre un contenu publié par un autre média avant 24 heures à partir de la première publication.
    2.2 Limiter la reprise à un volume de 25 % maximum du volume de l’article d’origine, avec un minimum accepté de 600 signes et un plafond maximum de 1 500 signes.
    2.3 Ne pas reprendre plus de deux sujets par jour en moyenne, sur une semaine, issus du même média. Au-delà de cette limite, se pose la question d’une contractualisation prévoyant une contrepartie.

    Si le média repreneur considère qu’il ne peut pas attendre 24 heures avant de reprendre une information publiée par un confrère (révélation, enquête ou interview exclusive…), il s’engage à :

    2.4 Mentionner le média à l’origine de l’information dans la titraille (titre, sous-titre ou chapeau) de l’article la reprenant
    2.5 Positionner vers la fin de l’article de reprise un « bouton de renvoi », avec une mention « Lire l’information complète », avec un lien vers l’article d’origine
    2.6 Respecter les règles de traçabilité (points 1.1 et 1.2) et les règles de curation mentionnées aux points 2.2 et 2.3

    3. Les conditions du respect de la charte

    Afin de permettre le respect de ces règles, les signataires s’engagent à :


    3.1 Fournir aux autres signataires un email de contact qui permettra d’avoir un moyen rapide dans chaque rédaction de signaler tout manquement à la présente charte
    3.2 Apporter une réponse rapide à toute interpellation d’un autre signataire
    3.3 Mettre en place dans leurs organisations une communication claire sur ces engagements et en coordonner le respect au sein de leurs différents supports.

    Bien évidemment, Science infuse est signataire de cette charte intégrée à la charte globale de la Rédaction.

    Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique.
    Notre média dépend entièrement de ses lecteur pour continuer à informer, analyser, avec un angle souvent différent car farouchement indépendant. Pour nous soutenir, et soutenir la presse indépendante et sa pluralité, faites un don pour que notre section presse reste d’accès gratuit, et abonnez-vous à la newsletter gratuite également !

    Propulsé par HelloAsso

    ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Résoudre : *
    21 ⁄ 7 =