ActualitésDoctolibÉconomieSanté

Doctolib : la plateforme de prise de rendez-vous médicaux lance des innovations majeures avec messagerie, gestionnaire de tâches et paiement en ligne

Dans un communiqué du 28 mai, le numéro 1 de la prise de rendez-vous avec des praticiens de santé annonce l’arrivée des fonctionnalités qui pourraient révolutionner la relation entre médecins et patients, les responsabiliser et faire gagner du temps à tous

Doctolib, née en 2013, fait partie du Next40 de la French Tech des start-up les plus grosses leveuses de fond.

Édition 2024 du classement French Tech Next40/120 © French Tech

Des innovations « placées sous le signe de la collaboration », c’est ainsi que qualifie Doctolib ses nouveautés dans son dernier communiqué paru hier.

Doctolib Siilo : communication facilité et dernier cri entre praticiens de santé

« Les professionnels de santé ont souvent des coordonner les soins et à communiquer efficacement entre eux ». Voici le postulat de départ de Doctolib.

Siilo, messagerie gratuite, instantanée et sécurisée débarque en France. En effet, Doctolib revendique qu’elle est déjà la plus utilisée en Europe où elle est déjà en service. ‘Siilo’, c’est le nom de l’entreprise néerlandaise que la firme française a acheté l’an dernier, déployée dans 28 pays auprès de 900 000 utilisateurs européens et balayant une trentaine de spécialités médicales. 9 millions de messages s’y échangent chaque mois. Elle permet la communication directe et instantané entre professionnels de santé, pour une meilleure coordination des soins au bénéfice des patients et une optimisation du temps de travail des soignants. Doctolib Siilo vient remplacer Doctolib Team, la messagerie propriétaire qu’avait créé l’entreprise dans le même but.

On a testé le processus d’inscription à D Siilo, qui nécessite d’être praticien de santé. D’entrée il vous est offert de renoncer si vous préférer communiquer sur base de « bons vieux fax ». Mais Doctolib considère que la diversité des canaux de communication augmente le risque de déperdition d’informations. Elle estime même que 80 % des événements indésirables pour les patients à type de retard de traitement ou d’erreur médicamenteuse sont liés à un problème de communication lors de l’orientation des patients vers un autre praticien. Doctolib invite les praticiens à s’inscrire, ce qui leur permettra de communiquer instantanément avec leurs confrères français inscrits mais aussi nombre de praticiens en Europe utilisant Siilo, en « tête-à-tête » ou en groupe grâce à des discussions collaboratives « et structurées autour des patients ». Des documents comme des comptes rendus médicaux et bilans peuvent être partagés d’un clic. D’un point de vue sécurité, Doctolib garantit un chiffrement des données de bout en bout. L’application de messagerie est disponible sur PC et sur smartphone.

Messagerie patients étendue

Côté messagerie, il ne faut pas oublier que Doctolib a innové récemment avec une messagerie propriétaire permettant aux patients de communiquer avec leurs professionnels de santé. À l’heure ou on responsabilise les usagers avec la taxe « lapin » en cas de non présence à un rendez-vous sans prévenir, c’est tout à fait bienvenu. On sait aussi que certains médecins communiquent peu avec leurs patients hors du cabinet. Un moyen ici de pousser à l’échange, toujours appréciable pour une prise en charge et un relation optimale. Doctolib a annoncé l’extension de cette messagerie pour usage sur smartphone. Une communication à des groupes de patients est également possible désormais côté praticiens.

Paiement en ligne pour les consultations physiques

Doctolib promet le déploiement progressif sur quelques semaines du paiement en ligne en un clic, actionné par les médecins et les kinésithérapeutes dans un premier temps. Pour cela, les patients qui l’autorisent pourront entrer sur Doctolib, leur moyen de paiement et autoriser ainsi le déclenchement du paiement par les praticiens une fois la visite effectuée. Doctolib rappelle que les kinésithérapeutes sont particulièrement confrontés aux impayés du fait de leurs habitudes de facturation par groupes de séances. L’entreprise pense par cette fonctionnalité faire gagner du temps administratif aux praticiens, la facturation manuelle étant une activité chronophage.
En outre, Doctolib complètera le système d’ici la fin de l’année via un paiement mutuelles sécurisé pour les professionnels de santé pratiquant le tiers-payant.

Le directeur général de Doctolib France, Jean-Urbain Hubau, annonce déjà que l’innovation ne s’arrête pas là : « D’ici l’automne, nous allons intensifier nos efforts. Nos experts en intelligence artificielle développent quatre technologies qui vont transformer la manière de prodiguer des soins » pour libérer encore plus de temps et de ressources.

Image d’en-tête : illustration du communiqué de la plateforme – Source : Doctolib

Pour aller plus loin …

Image d’en-tête : capture d’image site Doctolib

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique.
Notre média dépend entièrement de ses lecteur pour continuer à informer, analyser, avec un angle souvent différent car farouchement indépendant. Pour nous soutenir, et soutenir la presse indépendante et sa pluralité, faites un don pour que notre section presse reste d’accès gratuit, et abonnez-vous à la newsletter gratuite également !.

Propulsé par HelloAsso

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 26 =