Medoucine, site de rendez-vous médicaux exploité par la société GOODMOON sommé pour pratiques commerciales trompeuses par la DGCCRF

Medoucine, site de rendez-vous médicaux exploité par la société GOODMOON sommé pour pratiques commerciales trompeuses par la DGCCRF

7 septembre 2022 0 Par Fabienne Blum

C’est une mesure d’injonction de la Direction départementale des populations de Seine-et-Marne parue le 6 septembre

Ce sont les articles L.121-2 du Code de la consommation qui sont invoqués, pour deux aspects :

  • diffusion d’ « allégations sur le site laissant croire aux  aux utilisateurs de la plateforme en ligne que l’exercice de l’acupuncture peut être réalisé par des professionnels autres que ceux listés par l’article L.4161-1 du code de Santé Publique (à savoir des médecins, des sages femmes ou des chirurgiens dentistes diplômés)« 
  • inscription sur le réseau du site de « professionnels disposant pas des qualifications requises conformément à l’article L. 4161-1 du Code de Santé Publique tout en alléguant sur le site à ses utilisateurs le référencement de « praticiens de confiance ». »

L’exploitant de medoucine.com

GOODMOON SAS est une société immatriculée à Paris en 2016 enregistrée dans l’activité de Conseils pour les affaires et autres conseils de gestion (APE 70222Z), qui compte 10 à 20 salariés.

Elle a été fondée et est présidée par Solange Arnaud, titulaire de deux diplômes d’ingénieur à Polytechnique et AgroParisTech, directement à l’origine puis depuis 2 par l’intermédiaire de sa société unipersonnelle (SASU), SOLAGIR.

Sur son profil LinkedIn, elle affiche en bandeau la page d’accueil du medoucine.com et dans sa bio :
« Les Médecines Douces & Certifiées ✅ 1500 thérapeutes bien formés, aux profils vérifiés prêts à prendre soin de vous sur toute la France »



Promotion avis Google et médias

Directement sur la page d’accueil, des avis Google anonymes formidables, et des médias coupables

Sur TV Finance, Mme Arnaud parle sur TV Finance (la web TV star de la finance) de ses envies d’entrepreneuriat, sur Frenchweb.fr de sa levée de 1 million d’euros pour populariser la médecine douce, de son passage en accélérateur de startup et de son Trophée start-up (lauréate) acquis parmi « quatre jeunes pousses dans le vent » (Argus de l’assurance).

Sur le site, un annuaire par « spécialités », véritable recueil de pratiques pseudoscientifiques

Les mutuelles santé Malakoff et Alan sont citées dans les partenaires de Médoucine…

Cette injonction de la DGCCRF est donc bienvenue, mais on s’interrogera surtout sur la façon dont ce business, qui doit disparaître, en tout cas dans sa formule actuelle, a pu décrocher de tels financements par l’État et l’objet d’une telle publicité. Enfin, on sait un peu quand même : le populisme médical et scientifique, cette voie royale vers la mise en danger des patients, les dérives sectaires et l’obscurantisme.
Et la complaisance inadmissible des autorités et des structures de financement public, qui s’apparente à de la complicité.

Et Doctolib ?

Citizen4Science l’avait évoqué, cette potentielle tromperie du public en raison de l’ouverture de la plateforme de rendez-vous médicaux aux pratiquants de la pseudosciences. En se dégageant certes de toutes responsabilités.
N’est-ce pas encore plus trompeur pour le public que de profiter du sérieux en affichant la prise de rendez-vous avec des professionnels de santé pour glisser une offre illégitime de pratiques alternatives non médicales ?

Pour aller plus loin

Image d’en-tête : capture d’un extrait de la page d’accueil du site medoucine.com

Science infuse est le média d’information en ligne de Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso