La forte transmissibilité du variant delta comme justification de la dose de rappel

La forte transmissibilité du variant delta comme justification de la dose de rappel

15 octobre 2021 0 Par e-Citizen

@MerylSwanlake, docteur en pharmacie

Nathan Grubaugh dit : « C’est la forte transmissibilité du variant, et non le fait qu’il échappe à la réponse immunitaire induite par le vaccin, qui explique le mieux les infections chez les vaccinés » C’est 100 % exact.

Lien vers l’article

Cela peut expliquer par le fait que bien qu’une troisième dose puisse être nécessaire à plus de 6 mois pour augmenter la protection contre la maladie symptomatique/sévère et réduire la transmission, il n’existe pas de données suggérant la supériorité du rappel codant pour Spike Delta par rapport à la version actuelle du vaccin.

ll est normal que les anticorps diminuent avec le temps. Cela ne signifie pas que les cellules mémoire ne réagiront pas pour en fabriquer davantage et réduire la sévérité et la durée des symptômes, mais il faut quelques jours pour que la réponse de type mémoire se déclenche.

Ce qui est regrettable puisque la transmissibilité accrue du variant Delta signifie une croissance virale plus rapide. Cela explique la percée des infections symptomatiques mais la sévérité limitée de la maladie dans la plupart des cas.

L’augmentation de la transmissibilité du Delta signifie aussi que les personnes infectées par le variant Delta excrèteront beaucoup plus de virus beaucoup plus tôt qu’avec les variants plus anciens, ce qui leur permettra de le transmettre à d’autres personnes très rapidement après exposition et d’infecter plus de personnes.
Et ainsi de suite..

D’autre part, les anticorps circulants constituent notre première ligne de défense. De faibles niveaux ont pu être suffisants pour prévenir l’infection par des variants plus anciens mais, comme nous l’avons dit précédemment, avec le variant Delta, on est exposé à beaucoup plus de virus.

Par conséquent, nous devons maintenir des niveaux d’anticorps élevés pour empêcher le variant Delta de submerger nos défenses vaccinales en nous envoyant davantage de virus. Une troisième dose sera probablement nécessaire au moins 6 mois après l’administration des deux premières doses

En rétablissant des taux d’anticorps élevés, la piqûre de rappel assure une protection individuelle contre la maladie symptomatique/sévère, mais aussi une transmission (par réplication virale, seuil de transmission d’hôte à hôte et amplification symptomatique de la propagation).

Comme @EricTopol l’a déjà dit, les boosters ont un énorme avantage pour la communauté (#unpopularopinion).

Si les rappels peuvent devenir indispensables, ce n’est pas le moment de faire des retouches. Le problème n’est pas l’évasion immunitaire de variant Delta mais sa contagiosité accrue, le fait qu’il y en ait beaucoup plus rapidement. Un rappel codant pour la protéine Spike du Delta ne résoudra pas cela.

Traduit de l’anglais par Citizen4Science