Le côté obscur de la science : méconduite en recherche biomédicale, par Elisabeth Bik

Le côté obscur de la science : méconduite en recherche biomédicale, par Elisabeth Bik

26 mai 2021 0 Par e-Citizen

Le 25 mai dernier, l’IBPS-Toulouse a eu la chance d’accueillir Elisabeth pour un séminaire en ligne, où elle a parlé de son travail de détection de fraudes dans les publications scientifiques. Nous partageons avec vous la présentation de ce séminaire qu’elle dispense avec succès dans le monde entier

La science s’appuie sur la science. Même après l’examen par les pairs et la publication, les articles scientifiques peuvent encore contenir des images ou d’autres données préoccupantes. En l’absence de traitement après publication, les articles contenant des données incorrectes, voire falsifiées, peuvent entraîner une perte de temps et d’argent pour les autres chercheurs qui tentent de reproduire ces résultats. Différents cas de méconduite scientifique très médiatisés ont été décrits, mais nombre d’entre eux ne sont pas encore détectés.
Elisabeth Bik est une détective spécialisée dans l’analyse d’images qui a quitté son emploi rémunéré dans l’industrie pour rechercher et signaler les images dupliquées et manipulées dans les articles biomédicaux.
Elle a effectué à ce jour une analyse systématique de 20 000 articles dans 40 revues et a découvert qu’environ 4 % d’entre eux contenaient des images dupliquées de manière inappropriée. Dans son exposé, elle présente son travail et montre plusieurs types d’images dupliquées de manière inappropriée et d’autres exemples de méconduite en matière de recherche. En outre, elle montre comment signaler les articles scientifiques préoccupants et comment les revues et les institutions traitent ce type d’allégations.

Après l’obtention de son doctorat en microbiologie à l’Université d’Utrecht aux Pays-Bas, Elisabeth Bik a travaillé 15 ans dans le laboratoire de David Relman à la faculté de médecine de Stanford sur les microbiomes de l’homme et des mammifères marins. En mai 2014, elle a fondé Microbiome Digest, une compilation quasi quotidienne d’articles scientifiques dans le domaine en pleine expansion du microbiome. De 2016 à 2019, elle a travaillé dans deux startups spécialisées dans le microbiome, uBiome et Astarte Medical. En mars 2019, elle a quitté son emploi pour se vouer à une activité bénévole sur l’intégrité scientifique et de conseil occasionnel. On la retrouve fréquemment en pleine discussion d’articles scientifiques sur Twitter (@MicrobiomDigest), à écrire pour son blog ScienceIntegrityDigest ou en train d’effectuer des recherches dans la littérature biomédicale d’ images photographiques dupliquées ou manipulées de manière inappropriée et de textes plagiés. Son travail a récemment été présenté dans Nature.

Sélection de références

  • Bik EM, Casadevall A, Fang FC. (2016) The prevalence of inappropriate image duplication in biomedical research publications. mBio 7(3):e00809-16
  • Bik EM, Fang FC, Kullas AL, Davis RJ, Casadevall A. (2018) Analysis and correction of inappropriate image duplication: the Molecular and Cellular Biology experience. Mol Cell Biol 38(20):e00309-18

    Texte original : Harbers Bik LLC, San Francisco, CATraduit par Citizen4Science