Le patient pollueur payeur, un concept lancé par Martin Hirsch

Le patient pollueur payeur, un concept lancé par Martin Hirsch

28 janvier 2022 0 Par La Rédaction

Le directeur de l’AP-HP, Assistance Publique des Hôpitaux de Paris a introduit l’idée cette semaine dans une tribune publiée par Le Monde, et a enfoncé le clou dans l’émission C’est à Vous , provocant de vives réactions


« Associer la responsabilité à la solidarité dans les systèmes de protection sociale »

C’est l’une des « Sept propositions pour une démocratie plus différenciée, plus personnalisée, plus participative » de la tribune du 25 janvier, basée sur le constat suivant dans le cadre de sa proposition n°6 : « Associer la responsabilité à la solidarité dans les systèmes de protection sociale »

et d’ajouter :

Ainsi, Martin Hirsch remet en cause le principe fondamental de l’accès aux soins gratuits de façon égalitaire, qui constitue un principe républicain essentiel pour la pratique de la médecine, mais aussi pour l’éthique médicale.

Si dans le cadre de la pandémie, on peut comprendre – sans pour autant approuver – qu’on ait envie de se poser cette question tant la non-vaccination pose un problème de santé publique du fait de la couverture vaccinale insuffisante, il se trouve que la proposition du chef de la plus grosse structure hospitalière de France n’a rien de conjoncturel, comme le démontre cette tribune. Il l’érige en principe. De là, on peut voir un doigt dans un engrenage choquant : tout comportement individuel qui ne respecte pas les recommandations de prévention peut être potentiellement sanctionné par privation de soins, à titre d’exemple, de l’absence d’examens de dépistage, le mauvais suivi d’un traitement prescrit, en passant par les mauvaises habitudes alimentaires source de nombreuses affections.

Finalement, on entre dans une notion de patient pollueur payeur, par analogie à la trace carbone pour l’environnement. Est-ce ce que l’on veut pour notre systèmes de soins universel ? Cela peut paraître une régression choquante.

Cette déclaration est-elle bien opportune ?

Si on sort du débat sur le fond , il y a aussi une interrogation légitime sur l’opportunité de lancer ce genre de débat qui vient, à nouveau, pointer du doigt une partie de la population et appuyer sur la fracture sociale . N’a-t-on pas plutôt besoin de rassembler aujourd’hui ? Le moment est peut-être venu, après plus de 2 ans de lutte contre le virus qui divise, de renouer les liens dans la société.
Et puis cette position vient alimenter clairement le discours des antivax et autres réfractaires à la politique sanitaire, qui prétendent qu’on veut faire des non vaccinés des bouc émissaires.
On peut aussi se demander s’il est pertinent que le Directeur général de l’AP-HP se lance dans l’attaque virulente du patient pollueur, cela peut paraître contradictoire avec la mission de l’institution et le rôle d’un très haut responsable de santé publique.

Et puis il y a ça, concernant le cas de l’AP-HP, qui met mal à l’aise (mise à jour article 27/01)


Citoyenneté : le curseur entre solidarité et responsabilité

La proposition suivante de Martin Hirsch, la 7e et dernière, est de « donner plus de contenu à la notion de « citoyenneté » » : comme une confirmation, il s’agit de faire prendre conscience aux personnes du rôle et impact de leurs actes sur la précieuse société, pour faire cesser la vision de l’État-providence ».

Mais la citoyenneté n’implique-t-elle pas aussi la solidarité ? Notion annoncée d’emblée mais finalement quelque peu éludée dans ce plaidoyer, qui peut faire percevoir cette 7e et dernière proposition comme ironique, vu la précédente qui remet en cause le principe de l’accès égalitaire aux soins de santé.

Dans ces temps de rupture et de fracture, peut-être aurait-on préféré à un discours clivant et stigmatisant, des propos plus orientés sur la solidarité santé et le « vivre tous ensemble » de la part du dirigeant de la symbolique AP-HP ex président d’Emmaüs.

Photo : Martin Hirsch en 2013, source Wikipedia

Science infuse est le média d’information en ligne de Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso