Naissance discrète de Science infuse

Citizen4Science vient de publier son communiqué de presse n°10 relatif à son nouveau statut d’éditeur de presse en ligne avec Science infuse. En toute discrétion.

Une activité éditoriale mise en œuvre dès la création de Citizen4Science

Le webzine a démarré dès décembre 2020. Considérée comme activité prioritaire, elle n’a dès lors cessé de produire des contenu à un rythme régulier et ininterrompu de 2 à 4 articles par semaine. Il ne s’agit donc pas d’une nouveauté méritant une annonce en grande pompe. Ce nouveau statut est plutôt la reconnaissance officielle d’une activité journalistique.

Bien évidemment, l’association a dû se mettre en conformité sur différents aspects, notamment son site internet, ainsi que formaliser son organisation administrative et de gouvernance avec la création d’une Rédaction.

Tentatives bâillons échouées

Citizen4Science a engagé plus tôt que prévu le dépôt de son dossier à la Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) et peut-être doit-elle ici remercier ses détracteurs malveillants qui lui ont donné envie de démontrer que leurs attaques étaient infondées, à visée purement politique.

Dès la naissance de l’association, ils n’ont cessé de tenter de la discréditer : opérations de doxxing, dénigrement et harcèlement en meute sur les réseaux sociaux et jusqu’au domicile de fondateurs, attaque d’experts de terrain en son sein (« expert-bashing’) au motif inventé de conflits d’intérêt, le tout opéré par des anti-science attitrés comme l’IHUsphère, mais aussi et surtout par des individus et collectifs informels voire de l’ombre étiquetés « pro-science » : ainsi la légende urbaine a circulé, racontant que Citizen4Science agissait en sous-main de « BigPharma », que ses fondateurs avaient des conflits d’intérêt, qu’elle faisait des opérations de « communication » à ce titre au lieu de « faire de la science ». Dans le même temps, nombre de ces personnes ont infiltré l’association, pillant son laboratoire d’idée ou rendant public des informations et documents internes à l’association. Un point d’orgue avait été atteint en novembre 2021 lors d’appels publics sur le réseau Twitter à « liquider » l’association et à se débarrasser de ses membres moteurs (voir communiqué n°9).

Indépendance et professionnalisme reconnus

Aujourd’hui, les actions de l’association et sa communication éditoriale dans la presse de premier plan ou via son support d’édition de presse en ligne Science infuse ont été évalués par le ministère de la Culture, apportant l’évaluation impartiale de professionnels de l’édition et du journalisme qui ont reconnu la qualité de son travail éditorial et sa totale indépendance

En outre, Science infuse est agréée dans une catégorie spécifique comme « diffusant de l’information professionnelle ou favorisant l’accès au savoir et à la formation et la diffusion de la pensée, du débat d’idées, de la culture générale et de la recherche scientifique ».
Voilà qui est en parfaite adéquation avec les missions de Citizen4Science.

La boucle et bouclée.

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
16 × 6 =