« On veut s’informer vite, au lieu d’informer bien » – Pour du journalisme critique

La liberté de la presse, c’est peut-être aussi la capacité de celle-ci à s’affranchir de l’instantanéité et de la polarisation ?

En cette journée mondiale de la presse, l’accent est mis comme ils se doit par l’UNESCO sur l’engagement des gouvernements à protéger le droit d’expression et les journalistes qui subissent harcèlement, violences, procédures bâillons pour vouloir faire leur travail d’information.

Sur un plan bien différent, nous pourrions aussi réfléchir sur la liberté que peut gagner la presse à savoir s’affranchir du joug de l’instantanéité et de la polarisation croissante des débats.

Aujourd’hui, on privilégie plus que jamais la primeur de l’information, le « scoop », diffusable instantanément sur les réseaux sociaux, une information brute qu’éventuellement on analysera plus tard.

Il y a aussi cette « paresse journalistique » évoquée par l’éditorialiste Eric Le Boucher récemment, nous avions relevé ses propos et qui fustigeaient l’envahissement du paysage des médias par des thématiques « vrai ou fake » et autres sites de fact-checking. Non que ce soit inutile, bien au contraire, mais peut-être pas suffisant, en tout cas pas une fin en soi.

Car le journalisme doit de l’analyse à ses lecteurs, de la critique portant sur l’information brute, qui ne saurait se réduire à sa qualité d’information vraie ou fausse, parce que comme pour la science, ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera pas forcément demain, parce que tout n’est pas blanc ou noir, et que parfois le travail du journaliste respectueux pourrait être de présenter la palette de couleurs à l’auditoire pour lui permettre de juger de sa couleur.

Nous n’allons pas développer plus avant tout cela car en réalité,, une personnalité talentueuse a déjà dit tout cela… en 1944. C’est Albert Camus.

Extrait de Actuelles I, Combat, 8 septembre 1944 – édit. La Pléiade, Gallimard

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
15 + 11 =