Le deepfake institutionnalisé par Thierry Ardisson avec l’émission « Hôtel du temps »

Le deepfake institutionnalisé par Thierry Ardisson avec l’émission « Hôtel du temps »

2 mai 2022 1 Par La Rédaction

Des personnalités ressuscitées face à Ardisson, inauguration avec Dalida dans un premier volet au cours d’une fake-interview

Jusqu’ici, on avait surtout évoqué l’utilisation malicieuse du deepfake pour tromper le public. Thierry Ardisson a eu l’idée de l’utiliser à titre médioatico-historique.

Le deepfake est une technologie qui utilise l’intelligence artificielle pour modifier images, vidéos pour permettre des trucages hyperréalistes susceptibles de tromper le public. En pratique, on connaît le deepfake pour des détournements decélébrités.

Ici, Jack Nichoslon dans lefilm Shining a été remplacé par Jim Carrey dans la scène suivante :

Là, c’est un faux Tom Cruise qui nous donne un cours de golf « à s’y méprendre », nous explique le Huffingto Post, tout en sensibilisant sur le risque de détournement malveillant :

Thierry Ardisson est connu pour ces talk-shows et entretiens décalés. Il a donc eu l’idée d’interviewer des célébrités disparues.

Technologie « Face Retriever » par Mac Guff

C’est une entreprise française qui a décroché le contrat pour la « Hôtel du temps ». Il s’agit bien sûr d’intelligence artificielle, sur la base classique du deepfake : fort d’une base de données d’images et de vidéos de l’artiste à « faire revivre », à l’aide d’algorithmes, de mathématiques et de deep learning, une sorte de « fusion » est pratiquée entre le visage d’un comédien et les images de la personnalité disparue.

Pour la voix, une autre entreprise intervient mettant à contribution l’Ircam : Institut de recherche et coordination acoustique. Tout est explicite dans ce nom.

C’est la comédienne Julie Chevallier qui a joué le rôle de Dalida :

À gauche la comédienne, à droite le travail de l’IA

Le résultat ? bluffant, parole de spectateur de l’émission.

Droit à l’image ?

Il n’y en a pas pour les personnes décédées. C’est ainsi qu’affluent les biopics à rythme débridé. Néanmoins, Thierry Ardisson précise que pour des raison éthiques, il a consulté la famille, comme pour ce premier numéro, le frère de Dalida, qui dit avoir été bluffé.

Sur FR3, à 21h10

Prochain épisode : Coluche

Mise à jour : 03/05/2022

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante