ActualitésCommerceCrise économiqueÉconomieInternationalOMC

Commerce de marchandises : le baromètre de l’OMC indique une nouvelle baisse, préfigurant un nouveau ralentissement des échanges au dernier trimestre 2022

L’organisation mondiale du commerce a publié le 1er mars son dernier indice qui passe de 96,1 à 92,2 pour une référence de 100 ; cela annonce de faibles volumes également pour le premier trimestre 2023

Voici la représentation graphique du baromètre du commerce de marchandises de l’OMC, publié ce jour à la valeur de 92,2 pour le mois de décembre 2022 :

Source : OMC

Il s’agit d’un indice composite du commerce mondial, qui fournit des informations en temps réel sur la trajectoire du commerce de marchandises par comparaison avec les tendances récentes. Une valeur supérieure à 100 indiquent un volume d’échanges supérieur à la tendance, tandis qu’une valeur de 100 suggère une orientation orientée à la baisse par rapport à la tendance actuelle.

L’OMC fournit l’historique suivant pour cet indice-baromètre, représenté par la ligne bleue, tandis que la ligne noire représente l’indice du volume de marchandises échangées.

Source : OMC

Faisons un zoom sur la courbe noire, le volume des transactions de marchandises au niveau mondial :

L’indice du baromètre (représenté par la ligne bleue ci-dessus) a également terminé en dessous de l’indice du volume du commerce de marchandises (représenté par la ligne noire), qui s’est établi à 106,6 au 3e trimestre 2022 grâce à la bonne tenue des exportations en Europe et en Amérique.
L’OMC précise : « Les données préliminaires suggèrent que l’indice du commerce de marchandises suivra l’indice baromètre à la baisse lorsque les statistiques trimestrielles du volume du commerce pour le quatrième trimestre seront publiées. »

Source : OMC

On voit que la croissance en volumes a été importante au 3e trimestre 2022, avec une croissance de 5,6 %, par rapport à la même période l’année précédente, et cela contre toute attente. En cumulatif d’une année sur l’autre, la croissance des 3 premiers trimestres 2022 est de 4,4 % alors que l’OMC tablait sur 3,5 % sur l’année. Mais l’organisme pense que le glissement trimestriel de fin d’année de la croissance deviendra négatif, pour finalement être en conformité avec ses prévisions annuelles.

Néanmoins, le suivi des débits de conteneurs actuels dans les ports chinois montre une reprise d’activité, et incite l’OMC à penser que ce ralentissement du commerce mondial pourrait être de courte durée.

Pour terminer, voici les éléments moteurs du commerce mondial de marchandises :

Source : OMC

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 − 3 =