ActualitésAffaires PubliquesCovidCovid-19Organisation des Nations UniesPolitiquePolitique de santéRoyaume-Uni

« Lockdown files » : le journal « Daily Telegraph » publie un flot de messages WhatsApp sur la gestion gouvernementale du Covid en Angleterre

Boris Johnson et Matt Hancock, respectivement Premier ministre et ministre de la santé durant la crise Covid sont mis en cause par ces révélation à base de milliers de messages fuités

Le titre de l’article du Daily Telegraph paru le 4 mars donne le ton : « Le plan de Matt Hancock pour « effrayer tout le monde » concernant le Covid »

On découvre dans ces messages que les responsables au sein du gouvernement britannique ont agit activement pour inciter la population à se plier aux mesures sanitaires décidées pendant la pandémie de Covid-19, avec un moteur plutôt orienté vers le souhait de susciter la peur. L’enjeu était donc d’obtenir le respect des contraintes comme les confinements. Pour cela, des scénarios semblent avoir été établis. On y parle de « narratifs » concernant le fait que « les choses vont vraiment mal » que l’on travaille à maintenir :

Extrait d’échanges WhatsApp 7/10/2020 – Daily Mail

Dans les échanges, il est question de semer la peur avec l’arrivée d’un nouveau variant, en l’occurrence le variant alpha, pour obtenir « un changement de comportement adéquat ». Matt Hancock demande alors : « Quand déployons-nous le nouveau variant ».

Extrait d’échanges WhatsApp 13/12/2020 – Daily Mail

Un secrétaire d’État dans cet échange de janvier 2021 converse avec Matt Hancock et dit : « Les petites choses c’est ridicule L’intensification des messages – le facteur peur/culpabilité est vital. »

Extrait d’échanges WhatsApp 10/01/2020- Daily Mail

Les échanges WhatsApp révèlent que le ministre de la santé Matt Hancock est responsable de la décision de ne pas tester les personnes à l’entrée dans les maisons de retraite, or les données épidémiologiques montrent que c’est dans ces lieux que l’épidémie a provoqué, au début de la pandémie, une hécatombe avec de nombreux décès.

Dans les messages publiés par le Daily Telegraph, on apprend aussi par exemple que la décision d’imposer le masque à l’école plutôt que pour les personnes âgés aurait été prise pour éviter une crise politique avec la première ministre d’Écosse. De même, la fermeture des écoles aurait été prise fin 2020 par Matt Hancock contre l’avis du ministre de l’Éducation.

Ce n’est sans doute que le début des révélations sur ces échanges WhatsApp. Voilà qui devrait perturber la commission d’enquête en cours sur la gestion du Covid-19 au Royaume-Uni.

Il sera intéressant de mettre en regard de ces révélations le contenu du livre best-seller de Matt Hancock « Journal de pandémie : l’histoire vue de l’intérieur de la bataille britannique contre le Covid », paru en décembre 2022.

Vous voulez en savoir plus sur les lockdown files ? Bientôt un nouvel article – volet 2 par la Rédaction de Science Infuse, comme toujours au plus près de la source, et avec des exclus. Stay tuned.

Mise à jour 7/3/2023 : ajout de deux publications du compte de veille de l’association Citizen4Science sur Twitter

Image d’en-tête : Matt Hancock, portrait officiel en 2020

Cet article GRATUIT de journalisme indépendant à but non lucratif vous a intéressé ? Il a pour autant un coût ! Celui d’une rédaction qui se mobilise pour produire et diffuser des contenus de qualité. Qui paie ? vous, uniquement, pour garantir notre ultra-indépendance. Votre soutien est indispensable.

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 2 =