Sciences participatives : l’observatoire « Oiseaux et jardins » sollicite tous les citoyens

Sciences participatives : l’observatoire « Oiseaux et jardins » sollicite tous les citoyens

28 mai 2022 1 Par La Rédaction

Ce week-end, les 28 et 29 mai, vous pouvez participer à un comptage national des oiseaux. Un recueil scientifique ouvert à tous !

Le Muséum d’histoire naturelle de Paris et la Ligue de protection des oiseaux (LPO) vous invitent à aider les scientifiques à vous rendre dans des jardins publics ou privés pour observer les oiseaux. Cela peut même se faire de chez vous si vous avez la chance d’avoir une vue sur un jardin.
La période d’observation et de comptage est d’une heure, sur le banc d’un jardin, allongé dans la pelouse, ou de votre balcon, et sans aucunement avoir besoin d’être un expert en ornithologie !

Dessin d’illustration original de CB, tous droits réservés

L’an dernier, près de 4 000 citoyens ont pris une heure de leur temps, pour être de l’aventure.

Pour participez, inscrivez-vous sur le site Oiseaux et Jardins, cliquez en haut à droite sur « J’aimerais participer »

ICI, vous trouverez une foire aux questions très utile sur la participation au comptage.

Et le guide complet pour saisir vos observations.

De la ville aux champs, les oiseaux disparaissent aussi…

Ils ne sont malheureusement pas épargné par les problèmes de biodiversité qui touchent toute la faune animale sur l’ensemble de la planète..

Le journaliste Hugo Clément a enquêté et vous pourrez lire son éditorial et voir son documentaire « Où sont passés nos oiseaux ? » le dimanche 5 juin à 20h55 sur France TV.

Il rappelle qu’il devient rare de voir des volées de moineaux dans les villes, pourtant si courantes autrefois. Nomal : – 73 % de moineaux à Paris par exemple en 13 ans ; que 40 % des oiseaux des champs ont disparu. À la clé, beaucoup de questions et peu de réponses sur ces phénomènes d’autant que « chaque espèce d’oiseaux doit faire face à des menaces spécifiques ». Certaines seraient évitables, comme la chasse à la glu des chardonnerets, en voie d’extinction.
Pour les moineaux en ville, le renouvellement du parc immobilier est en cause car les moineaux font leur nid en ville dans les vieilles toitures.

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante