Pharmaco-économie : Les dépenses pour le traitement du cancer sont-elles associées à une baisse des taux de mortalité dans le cancer ?

Pharmaco-économie : Les dépenses pour le traitement du cancer sont-elles associées à une baisse des taux de mortalité dans le cancer ?

28 mai 2022 1 Par La Rédaction

C’est la question à laquelle répond une étude transversale impliquant 22 pays riches avec des ajustements sur le tabagisme

Cette étude est parue dans JAMA Health Forum le 27 mai, elle était menée par l’équipe de Ryan D. Chow de la Yale School of Medicine aux États-Unis.

Les auteurs rappellent en préambule que les États-Unis se distinguent dans le monde par des dépenses de soins du cancer très importante par rapport au reste du monde, avec un doublement des dépenses de santé par habitant entre 2000 et 2019, celles concernant le cancer suivant le même schéma avec 200 milliards de dollars en 2020.
C’est pourquoi les auteurs se sont demandés si l’augmentation des dépenses avaient un impact favorable sur le taux de mortalité du cancer, et particulièrement par comparaison avec d’autres pays.

Tenant compte des méthodologies d’études précédentes et pour évite certains biais, les auteurs se sont posés 3 questions :

  • Quelle est la variation des dépenses de santé contemporaines liées au cancer dans les pays à haut revenu ?
  • Quelle est l’association entre les dépenses nationales liées au cancer et le taux de mortalité par cancer, avec et sans ajustement pour les différences de taux de tabagisme ?
  • Quelles sont les dépenses supplémentaires associées à chaque décès évité aux États-Unis par rapport à ses homologues internationaux ?

Résultats

Caractéristiques des pays inclus dans l’étude

Mortalité par cancer après 60 ans

Les auteurs ont remarqué que la mortalité par cancer de la population considérée aux États-Unis était supérieure à celle de 6 autres pays : Australie, Finlande, Suède, Islande, Japon, Corée (ce dernier pays ayant le taux le plus faible).

Vous remarquez le trio de tête de mortalité par cancer pour cette sélection de pays : Danemark, Fance, Pays-Bas.

Dépenses de santé liées au cancer

La médiane des dépenses de santé liées au cancer est de 6 % des dépenses totales de santé.
Le % le plus faible est de 3,7 % pour la Suède, et la plus élevée est de 9,6 % pour la Corée.

La dépense médiane par habitant est de 296 USD, avec une plage allant de 132 USD pour l’Espagne à 584 USD pour les États-Unis.

Les auteurs ont fait des calculs d’ajustement des variations internationales pour le tabagisme.

Association entre les dépenses nationales de santé et la mortalité par cancer

Dépenses de soins pour le cancer par rapport aux taux de mortalité par cancer normalisés par âge (décès pour 100 000 habitants standard). Les lignes pointillées indiquent la médiane. A = Mortalité par cancer non ajustée comparée aux dépenses de soins par cancer. B = Mortalité par cancer comparée aux dépenses de soins par cancer, après ajustement pour les taux de tabagisme.

Association entre dépenses de santé nationales pour le cancer avec ajustement en fonction de la PPA (parité de pouvoir d’achat) et la mortalité par cancer

Dépenses de soins contre le cancer ajustées à la PPA de l’économie par rapport aux taux de mortalité totale par cancer (décès pour 100 000 habitants standard). Les lignes pointillées indiquent la médiane. A = Mortalité par cancer non ajustée comparée aux dépenses de soins par cancer ajustées aux PPA. B = Mortalité par cancer comparée aux dépenses de soins par cancer ajustées aux PPA, après ajustement pour les taux de tabagisme.
Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Résultats

Les dépenses nationales des soins du cancer ne sont pas corrélés avec le taux de mortalité par cancer normalisés selon l’âge.
Alors que le taux de mortalité par cancer aux États-Unis sont inférieurs à la médiane de l’échantillon de l’étude les États-Unis ont les dépenses les plus élevées par habitant pour les soins du cancer.

Plusieurs pays présentent à la fois des dépenses et des taux de mortalité par cancer inférieurs à ceux des États-Unis.

Par rapport aux autres pays présentant des taux de mortalité par cancer plus élevés, les États-Unis ont en outre dépensé plus d’un million de dollars par décès par cancer évité.

Au final il en ressort que le taux de mortalité américain est plus élevé que dans 9 pays de comparaison.

L’étude a bien sûr des limitations, mais il ressort de cette non corrélation dépenses de soins cancer et taux de mortalité cancer que dépenses plus ne semble pas améliorer la survie des patients.

De quoi mettre en question les traitements du cancer ? On peut se poser la question sur les traitements innovants qui sont le plus gros poids de dépenses. Mais attention : la recherche et ces traitements évolue vite, et cette étude s’arrête sur les données de 2019 soit il y a 12 ans.

En tout cas, il serait utile d’étudier tout cela au niveau national avec les caractéristiques de chaque pays.

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante