ActualitésAppleCultureÉtats-UnisIntelligence artificielleMarketingTechnologie

« Vision Pro » : Apple présente son (gros) casque de réalité virtuelle, déjà commercialisé aux États-Unis

Il est gros, se charge avec un fil et il coûte cher, mais le créneau est stratégique

Apple se devait d’y aller car la disparition des interfaces physiques, c’est l’avenir. Adieu les écrans et claviers, qui comme les fils d’alimentation électrique paraîtront comme des objets vintage dès la prochaine génération, voire des vieilleries qui devaient bien polluer la vie quotidienne pour la suivante, tels de vieux sabots de grand-mère.

Alors le voici, Vision Pro a été présenté tout début février par par Tim Cook le patron d’Apple, qui promet que son casque est tout simplement révolutionnaire. Il assure que la firme à la pomme a, d’un point de vue technologique, déjà distancé tous les concurrents. Il n’est disponible pour l’heure qu’aux États-Unis.

Des airs de prototype peu discret

C’est un casque, donc c’est important comme peut l’être une paire de lunettes. L’objet, vendu par Apple comme « avant-gardiste ». Mais il est massif et ressemble plutôt à un gros casque de ski dernier cri, à la lunette épaisse et aux bords profonds. On voit bien qu’il est lourd puisqu’il est doté d’une sangle tout aussi massive que l’objet lui-même pour le maintien sur la tête. Et puis il y a un bon gros fil relié au boîtier de cet « ordinateur spatial« .

Source : Apple

L’innovation par l’immersion et l’interaction

Apple a bien sûr autre chose à nous vendre qu’un casque invisible ou léger comme l’air. Il s’agit d’abord de l’expérience immersive promise comme époustouflante, avec des interfaces visuelles virtuelles de toutes tailles et formes cumulables pour envahir le champ de vision. On peut organiser à sa guise comme un écran de bureau classique, avec un réel ressenti de la distance à laquelle les objets ou écrans virtuels apparaissent. Bref, la réelle impression « d’y être » comme si les objets étaient présents. Pour cela, Apple a misé sur un système d’affichage ultra-haute-résolution de 23 millions de pixels répartis sur deux écrans et un système d’exploitation baptisé VisionOS à double puce Apple. Jamais avare de nouveaux concepts, la firme à la pomme nous explique avoir inventé ainsi « l’informatique spatiale ».

Avec tout cela, le multitâche est roi, grâce aux espaces de visualisation organisables en 3 dimensions dans le champ visuel. On peut ainsi regarder ses mails et faire du shopping sur le site Roche-Bobois tout en papotant avec une copine assise à côté sur le canapé. Bon, cela va peut-être poser quelques difficultés pour la qualité de la relation humaine mais ce n’est pas le sujet.

Source : Apple
Source : Apple

Mais comment interagit-on avec cet espace virtuel immersif fourni par l’écran du casque ? Déjà, le niveau d’immersion est réglable via une mollette Digital Crown (comme celle de l‘Apple Watch) avec tous les degrés possibles entre l’immersion complète (par exemple pour regarder un film sur un écran 4K virtuel géant incurvé à 180 °C voire plus, qui sait ?

Source : Apple

et le virtuel en toile de fond (par exemple pour papoter avec une personne présente dans l’environnement réel. Ensuite, il est possible de programmer des actions avec des gestes. C’est déjà possible, par exemple, avec la nouvelle Apple Watch grâce au mouvement de tapotement pouce-index. Apple indique aussi des actions avec des mouvements du visage.

Et puis sinon, il y a le « bon vieux » clavier physique Magic TrackPad, un objet à la surface lisse doté de la technologie Magic Touch qui génère un clavier virtuel grâce à sa surface dotée de capteurs, déjà utilisable avec les ordinateurs Mac . Idéal pour retrouver les sensations du « bon vieil » ordinateur commandé par clavier (ici non mécanique), ou la sensation de pianotage sur son smartphone !

Immersion virtuelle au travail

À l’heure du télétravail et de la baisse des déplacements professionnels pour réduire son impact carbone, on voit les avantages : se créer un poste de travail virtuel interchangeable àl’infini, faire des vidéoconférences époustouflantes au point de proposer aux intervenants de faire une pause : « Et si on allait tous se prendre un bon café à la machine derrière l’open space avant de passer au sujet suivant ? ».

Pas en forme ce matin pour faire bonne figure à la réunion ? Pas de problème, faites appel à votre Persona, votre avatar proposé par Apple et qui ne craint pas le manque de sommeil ou d’hygiène de vie, pour faire bonne figure en toutes circonstances. Et puis comme il reproduit fidèlement vos mimiques et mouvements, What else?

Un casque à interfacer dans l’écosystème Apple…

Maintenant, l’inconnue va être de savoir si les développeurs vont s’approprier Apple Vision et se lancer, rapidement de préférence, dans le développement des applications nécessaires pour qu’à défaut d’être discret, « l’ordinateur spatial » s’intègre harmonieusement et sans limites dans l’univers Apple et tout ce qui fait notre monde virtuel

… en attendant la disparition de l’Apple Vision et autres casques virtuels, qui apparaîtront comme des vieilleries vintage encombrantes quand ils seront remplacés par des lentilles jetables intégrant toutes ces fonctionnalités et bien plus encore.

L’homme augmenté en toute invisibilité, c’est pour demain !

Image d’en-tête : Source Apple

Cet article GRATUIT de journalisme indépendant à but non lucratif vous a intéressé ? Il a pour autant un coût ! Celui de journalistes professionnels rémunérés, celui de notre site internet et d’autres nécessaire au fonctionnement de la structure. Qui paie ? nos lecteurs pour garantir notre ultra-indépendance. Votre soutien est indispensable.

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique.

Notre média dépend entièrement de ses lecteur pour continuer à informer, analyser, avec un angle souvent différent car farouchement indépendant. Pour nous soutenir, et soutenir la presse indépendante et sa pluralité, faites un don pour que notre section presse reste d’accès gratuit, et abonnez-vous à la newsletter gratuite également !

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante

Abonnez-vous à la Newsletter de Science infuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 20 =