21 % des espèces de reptiles en voie de disparition, révèle une évaluation mondiale parue dans la revue Nature

C’est un constat alarmant : parmi les tétrapodes, 41 % des amphibiens, 25 % des mammifères et 14 % des oiseaux sont menacés d’extinction

L’étude est parue dans Nature le 27 avril

C’et une étude de risque détaillée qui a été effectuée au niveau mondial pour aboutir à ces tristes conclusions. Un travail inédit exhaustif qui jusqu’ici n’avait pas été entrepris.

Ces 21,1 % représentent 1 829 des 10 196 espèces de reptiles recensées, soit 15,6 milliards d’années de diversité phylogénétique. Cela confirme les données du dernier rapport de l’IPBES, la structure experte de l’ONU en matière de biodiversité, qui avait déjà alerté.

Les reptiles sont un groupe d’animaux très hétérogènes, beaucoup vivent dans des milieux tropicaux divers.

Quelle est la cause de ce désastre ? sans surprise, l’activité humaine : agriculture, exploitation forestière, développement urbain et espèces invasives. Le rôle du changement climatique reste à déterminer, selon les auteurs.

Les reptiles qui vivent en forêt sont plus menacés encore que ceux vivant dans les zones arides.

Tortues et crocodiles, les plus menacés à brève échéance font partie d’une liste rouge nécessite des mesures ciblées urgentes sur les causes identifiées par les auteurs, indiquent ces derniers.

Voici quelques infographies tirées de l’article de Nature :

Schémas taxonomiques des risques d’extinction chez les tétrapodes

a. Schémas taxonomiques organisés par classe – les chiffres au-dessus de chaque colonne représentent le nombre et le % d’espèces menacées (danger critique, danger, ou vulnérable)
b. Risque d’extinction par groupes taxonomiques majeurs. Les lignes bleues indiquent la meilleure estimation du % d’espèces menacées
CR : danger critique – DD : manque de données – EN : danger – EW : extinction en milieu sauvage – EX : extinction – LC : moindre préoccupation – NT : menace proche – VU : vulnérable

Schémas géographiques des menaces chez les reptiles et autres tétrapodes dans les régions terrestres

a. Distribution des espèces de reptiles menacées (danger critique, danger, ou vulnérable)
b. Régions avec un nombre disproportionné d’espèces menacées pour chaque classe de tétrapodes
c. Perte de diversité phylogénétique (PD) des reptiles si toutes les espèces étaient éteintes
d. Régions avec perte de PD disproportionnée pour chaque classe de tétrapodes

Menaces identifiées pour les reptiles

a. Crocodiles, lézards, serpents, tortues
b, Ensemble des tétrapodes. Uniquement les menaces pour les espèces catégorisées en danger critique, en danger, ou vulnérable

La conclusion des auteurs : « Il est difficile d’être optimiste compte tenu de la destruction des forêts tropicales quasiment partout dans le monde […] et le remplacement des savances naturelles par des cultures sous la pression démographique. »

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante

1 réflexion sur “21 % des espèces de reptiles en voie de disparition, révèle une évaluation mondiale parue dans la revue Nature”

  1. Ping : L'ANSES appelle à anticiper la menace du scarabée japonais pour les végétaux - Citizen4Science

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
13 × 13 =