ActualitésAffaires PubliquesClimatÉconomieÉnergieÉnergies renouvelablesÉolienFranceGouvernement

Éolien en mer : le gouvernement a présenté un plan d’accélération de la filière face à l’urgence climatique

Suivant l’objectif de neutralité carbone en 2050 et la loi sur le développement des énergies renouvelables, Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique a présenté le 29 mars des mesures pour l’éolien en mer, et a annoncé le lauréat de l’appel d’offres du projet au large de la Normandie

Le premier parc éolien en mer français a été mis en service l’an dernier à Saint-Nazaire.
Désormais, la puissance cumulée des projets d’éoliennes en mer atteint 4 GW. L’objectif à 2050 est de 40 GW.

Parcs et projets d’éolien en mer en France

Source : ministère de la Transition écologique

Dans le cadre de la loi relative à l’accélération de le production d’énergies renouvelables du 10 mars 2023, une prochaine consultation publique est prévue pour les futurs pars éoliens en mer qui concernent les quatre façades maritimes françaises.

Agnès Pannier-Runacher a annoncé trois grandes avancées pour le développement des projets éoliens en cours.

Centre Manche 1 : 1 000 MW en 2031 attribué

Tout d’abord, pour le parc éolien situé au large de la Normandie, appelé Centre Manche 1, l’attribution de ce dernier suite à appel d’offres, à Eoliennes en Mer Manche Normandie, une société de projet d’EDF Renouvelables et Maple Power. Le gouvernement précise que le tarif proposé serait très compétitif et en déduit la maturité de la filière éolienne en mer.
Parmi les critères de l’appel d’offres il est cité : le rayonnement du projet sur l’économie locale et l’environnement, le recyclage des pales, contribution à un fonds de protection de la biodiversité, le taux de recours à des PME pour la construction et l’exploitation, recours à l’investissement participatif.

La puissance de ce parc éolien sera de 1 000 MW soit la consommation de 800 000 foyers. La mise en service est prévue en 2031.

AO5 en sud Bretagne 250 MW : publication du cahier des charges en avril

C’est un projet éolien en mer flottant. La mise à disposition publique du cahier des charges commercial le mois prochain permettra aux candidats de préparer leurs offres, qui seront sélectionnés sur un panel de critères économiques, sociaux et environnementaux. L’attribution du projet doit avoir lieu fin 2023.

AO7 Île d’Oléron 1 000 MW et AO8 Normandie 1 500W

Ces deux parcs seront attribués début 2024 pour mise en service en 2032.

Candidats en lice AO7 et AO8 – Source : ministère de la Transition écologique

Consultation publique

Pour participer à la consultation nationale sur l’accélaration des procédures de mise en concurrence et sur l’évolution des modalités de soutien public aux parcs éoliens en mer, rendez-vous, jusqu’au 12 juin 2023, sur le site eoliennesenmer.fr.
La consultation est ouverte à tous les citoyens.

Image d’en-tête : crédit DGEC

Le regard de WAN pour Science infuse – Copyright

Pour aller plus loin

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 23 =