ActualitésArt culinaireConsommationDiététiqueÉconomieÉtats-UnisFast FoodGastronomieRestauration rapide

Les restaurants McDonald’s changent la recette de leur sandwich emblématique « Big Mac » ! À quoi s’attendre ?

Le Wall Street Journal révèle dans son édition du premier décembre que le sandwich star de la marque américaine de fast-food est soumis à une réflexion depuis 7 ans pour une nouvelle recette. Elle sort maintenant aux États-Unis avant de débarquer en Europe.

« Deux galettes 100% bœuf, une tranche de fromage, de la laitue, des oignons et des cornichons. Et la sauce. L’imbattable et savoureuse sauce Big Mac®. Vous savez que vous en avez envie. »

Voilà le texte (traduit) et les images (ci-dessous) que l’on trouve sur le site anglais de l’enseigne.

Le sandwich phare est né en 1967 à Pittsburgh en Pennsylvanie, alors que les frères Mc Donald ont démarré leur franchise de restaurant 15 ans plus tôt. Figurez-vous qu’avant de porter le nom de « Big Mac » (marque déposée), il s’est initialement appelé « L’Aristocrate » puis « Burger Cordon Bleu » ! Une allusion à la cuisine française que d’aucuns considèreront comme sacrilège. Pourtant, le hamburger américain est né de l’immigration allemande au milieu du 19e siècle, son nom vient de la ville de Hambourg, un steak accompagné de pommes de terre, d’oignons et de sauce. Il paraît déjà qu’on mettait le steak entre des tranches de pain.

Aujourd’hui toujours le produit phare de la chaîne, 550 millions de Big Mac sont vendus chaque année dans près de 120 pays à travers le monde.

La firme américaine a bien surfé sur la vague de la pandémie de Covid-19, avec une croissance dynamique qui se démarque largement des concurrents : plus de 10 % d’augmentation du chiffre d’affaires américain en 2022 pour à peine plus de 2 % pour le concurrent Burger King. Un autre acteur important sur le créneau domestique est la chaîne Wendy’s qui a enregistré près de 4 % de croissance.
Quels bénéfices pour McDonald’s ? 6,2 milliards de dollars en 2022.

Mais face aux mastodontes il y a de petites chaînes de restauration rapide à base de hamburgers, en pleine croissance , et McDonald’s n’est ressorti que 13e au classement des chaînes américaines sur la base d’une enquête de satisfaction début 2023 dans laquelle près de 50 000 clients américains devaient classer leurs préférences de burgers. Et les chaînes de sandwiches haut de gamme sont plus appréciées. À la mode notamment, la technique de la boulette de viande écrasée sur le gril au moment de la préparation du sandwich, pour des galettes plus parfumées.

Fini le Big Mac sec et avachi

Le Wall Street Journal nous apprend que ce projet de changement de recette a été lancé il n’y a pas moins de 7 ans. Et le résultat est enfin commercialisé progressivement aux États-Unis. Mais quels sont donc les changements apportés ?
Les deux steaks (enfin « galettes » de steak) sont cuits en lots plus faibles pour plus d’homogénéité de cuisson, et avec une nouveauté : les steaks sont garnis d’oignons sur le dessus de la galette pendant la cuisson alors qu’ils étaient crus avant. Le fromage est quant à lui maintenu à température ambiante avant la préparation des sandwiches alors que jusque-là, ils sortaient directement du réfrigérateur. Résultat : il fond plus vite et mieux. Le pain est quant à lui désormais brioché et plus moelleux, et retient mieux la chaleur. D’aspect, il est plus brillant et il y a même une touche esthétique avec des graines de sésame maintenant répartis de façon plus irrégulière afin de donner un aspect plus « fait-maison ». Il y a également plus de sauce, et la laitue et les cornichons ont été « repensés » pour plus de fraîcheur.

D’autres burgers McDonald’s sont touchés par ces changements, outre le Big Mac.

Le directeur de la stratégie de McDonald’s a déclaré au Wall Street Journal, nostalgique, qu’il se souvenait des cheeseburgers McDonald’s goûteux qu’il appréciait étant enfant pour avouer : « Parfois vous devez regarder le passé pour comprendre où tracer la voie du futur« .

On ne sait pas quand ces nouvelles formules de hamburgers arriveront chez nous. Vont-elles se rapprocher d’aspect et de goût de celles du principal concurrent local, Burger King, avec son Whooper ? Si c’est le cas, peut-être pas pour longtemps car selon le Wall Street Journal qui a interrogé son PDG américain, l’enseigne concurrente de McDonald’s est en train d’examiner à son tour chaque composant de ses sandwiches pour des améliorations.

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 7 =