Doctolib bannit les non professionnels de santé : 5 700 naturopathes, sophrologues et autres praticiens « bien-être » exclus de la plateforme sur les 170 000 inscrits

L’annonce a été faite ce jour par l’entreprise, après une concertation de 6 semaines et 40 acteurs consultés. Les exclusion de ces dispensateurs de pseudoscience aura lieu dans les 6 mois.

On en a beaucoup parlé fin août, à l’origine sur les réseaux sociaux et Twitter avec notamment des interventions de Citizen4Science et plusieurs articles de la Rédaction à retrouver à la fin de celui-ci. La concertation aboutissant à cette décision a impliqué les Conseils Nationaux des Ordres de santé, les syndicats de professionnels de santé, des représentants des praticiens bien-être, des associations de patients, la Miviludes , divers experts et les autorités sanitaires.

« Doctolib fait le choix de se recentrer sur les professionnels référencés par les autorités de santé« 

C’est le titre du communiqué de la plateforme publié ce mercredi.

Doctolib commence par se défendre d’avoir inclus des praticiens bien-être prônant une « vision globale de la santé », le fait que les activités bien-être ne sont pas illégales et la demande des patients pour les soins incriminés.

Numéro d’identification RPPS ou ADELI comme critère d’accès à la plateforme

Ce n’est en effet pas bien compliqué : ces identifiants matérialisent le droit d’exercice en tant que professionnel de santé médicale et pharmaceutique, ou auxiliaires de santé, professions réglementées par le Code de la santé publique. En voici la liste exhaustive :

Arthur Thirion, directeur France de Doctolib, déclare : “Nous tenons à remercier les acteurs qui ont pris part à la consultation et qui ont apporté leur éclairage à ces travaux complexes. Nous faisons le choix de la responsabilité, pour garantir aux patients une information objective et vérifiée.

Image d’en-tête : illustration du communiqué de la plateforme – Source : Doctolib

Pour aller plus loin …

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique.
Notre média dépend entièrement de ses lecteur pour continuer à informer, analyser, avec un angle souvent différent car farouchement indépendant. Pour nous soutenir, et soutenir la presse indépendante et sa pluralité, faites un don pour que notre section presse reste d’accès gratuit, et abonnez-vous à la newsletter gratuite également !.

Propulsé par HelloAsso

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
15 + 4 =