Les nouveaux macarons de vérification arrivent sur Twitter. Bleu, Or, Officiel, Politique ? la fournée préparée par Elon Musk sera multicolore !

Exit le nébuleux label bleu convoité par nombre de twittos « travailleurs du like » en quête de rejoindre les et personnalités du réseau. Désormais, il faudra s’abonner pour se donner l’illusion d’être un influenceur. Ou bien… Explications

À peine le deal bouclé; le nouveau propriétaire de Twitter Elon Musk avait annoncé ce changement majeur :

Traduction : « Le système actuel de seigneurs et paysans de Twitter pour savoir qui a ou n’a pas une coche bleue est une ‘connerie’. Le pouvoir au peuple ! Bleu pour 8 dollars/mois. »

La disparition bienvenue d’un processus de « certification » ‘(coche bleue) aussi opaque que nuisible

L’association s’était positionnée sur la « certification » Twitter existante dès 2021, considérant que le système était parfaitement opaque quant aux critères réellement utilisés par la plateforme, a minima injuste pour le peu de critères évoqués, favorisant des conditions discutables : populisme de réseaux sociaux, indignation, provocation, etc, bref tout ce dont l’algorithme de la plateforme est friande pour booster ses revenus. Un dangereux mélange des genres entre le marketing et la crédibilité.

Nous avions déjà évoqué dans un éditorial l’opération marketing judicieuse d’Elon Musk, consistant à faire de la coche bleue le signe distinctif d’un abonnement (8 dollars par mois). Beaucoup de personnalités ont râlé, y voyant pour elles une sorte de chute de leur statut d’étoile, idem pour les aspirants twittos recherchant la gloire condamnés à voir tout un chacun accéder au même badge bleu qu’eux.

Système de codes couleurs et de statuts visibles d’un coup d’œil

Macaron bleu

Elon Musk a annoncé ce soir que toutes les coches bleues attribuées avant son arrivée seront supprimées.
À l’avenir, la coche bleue aura deux origine possibles :

  • soit un compte véritablement « vérifié » par Twitter qui respectent les 3 critères : actif, notable, authentique (comme avant)
  • soit un compte qui a souscrit un abonnement « Twitter Blue » actif – vous l’avez compris, aucune vérification requise


Pour avoir la coche bleue, le compte doit en outre répondre aux critères suivants pour prétendre à la coche bleue :

  • Complet : nom et photo de profil
  • Utilisation active dans les 30 derniers jours
  • Sécurité : au moins 90 jours d’ancienneté et un numéro de téléphone disponible
  • Non déceptif :
    – pas de changement récent de la photo de profil, du nom affiché ou du nom d’utilisateur en @
    – pas de signes de caractère trompeur ou déceptif (le compte ne doit pas se faire passer pour ce qu’il n’est pas (fausse identité, confusion avec une autre personne, ou une personne ou organisation qui n’existe pas). Cela s’applique au nom, à la photo de profil, à la description (bio). De même, l’utilisation du compte ne doit pas être perturbante ou manipulatrice.
    – pas de signes d’engagement dans la manipulation de la plateforme et les spams
Exemple illustratif de compte avec macaron bleu (Twitter Blue)

Les avantages principaux pour les comptes à coche bleue : plus de visibilité, moins de pub, publication de vidéos plus longues, accès précoce aux nouvelles fonctionnalités

Macaron or

Celui-ci est réservé aux comptes abonnés à Twitter Blue for Business, Il s’agit de comptes d’entreprises.

Exemples illustratif de comptes de média affilié État et gouvernemental

Étiquettes de profil officiel

Une étiquette de profil officiel est appliquée

  • aux comptes gouvernementaux (comptes institutionnels, fonctionnaires élus ou nommés, et organisations multilatérales)
  • à certaines organisations politiques telles que les partis politiques
  • aux sociétés commerciales, y compris les partenaires commerciaux
  • aux grandes marques
  • aux médias et aux éditeurs
  • à certaines autres personnalités publiques.


Étiquettes de médias affiliés à un État

Les étiquettes sur les profils affiliés à un État fournissent un contexte supplémentaire pour les comptes qui sont contrôlés par certaines entités médiatiques affiliées à un État et par des personnes étroitement associées à ces entités.

Étiquettes gouvernementales

Les étiquettes gouvernementales s’appliquent aux comptes fortement engagés dans la géopolitique et la diplomatie des principaux pays où Twitter est présent.

Exemple illustratif de comptes avec étiquettes

Les étiquettes indiquent le pays d’affiliation. Une petite icône précise si média (podium) ou entité gouvernementale (drapeau).

Étiquettes de candidat

Elles notifient les comptes officiels de candidats politiques au niveau national pour certaines élections, avec des précisions utiles.

Exemple illustratif de compte de candidat politique

Étiquettes de comptes automatisés

Ce sont les comptes de bots ! Le contenu n’est pas produit par un humain. Ces étiquettes sont actuellement en test.

Exemple illustratif de compte automatisé

Étiquettes en auto-sélection

Ces étiquettes sont sélectionnées par les personnes qui sont en compte professionnel. Il n’y a aucun contrôle par Twitter de ces étiquettes donc la fiabilité n’est pas forcément au rendez-vous. L’utilisateur peut changer son étiquette à tout moment.
Une seule règle : un nom (réel) et une vraie photo de profil. Exit donc les comptes sous pseudonyme ici.

Système de reconnaissance immédiate

Prochainement, nous pourrons distinguer d’un coup d’œil les comptes de sociétés commerciales grâce au macaron or.
Les coches bleues n’auront pas grande valeur informative, mêlant les comptes abonnés ouverts à tous et les comptes vérifiés.
C’est donc l’étiquette qui permettra de distinguer les comptes notables des autres. Finalement, les twittos qui seront en quête de notoriété essaieront d’avoir l’étiquette de personnalité publique.
Grâce aux différents types d’étiquettes, on distinguera (enfin) les bots des humains ou comptes gérés par des humains, on verra aussi d’un coup d’oeil les comptes de médias/éditeurs de presse (comme Citizen4Science/Science infuse), et les politiciens en campagne.

Espérons que ce système prévoira aussi une coche ou une étiquette pour les ONG : organismes non gouvernementaux qui, comme les entreprises commerciales, sont des personnes morales. Elon Musk l’avait évoqué à son arrivée.
Certains twittos ont en effet du mal à comprendre qu’un compte de personne morale n’a rien d’un compte sous pseudonyme, au même titre que celui d’une personne physique identifiée.

Pour aller plus loin

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
28 − 3 =