ActualitésAffaires PubliquesClimatEnvironnementForêtsFranceGestion des risquesRecherche

Lutte contre les feux de forêt : le gouvernement présente le dispositif 2023, après le triste record hors norme de 72 000 hectares dévastés en 2022

Le 11 avril, plusieurs ministres dont Gérald Darmanin se sont rendus en Gironde – département durement touché – pour présenter ce plan visant à protéger l’environnement, les populations et les biens des feux de forêt. Point sur les moyens prévus pour la saison à venir et détail des campagnes de sensibilisation au débroussaillement obligatoire et de lutte contre les feux de forêts

La forêt, c’est 15 millions d’hectares en France soit un quart du territoire national. Notre pays est troisième au classement européen des pays les plus boisés de l’Union européenne. À cela s’ajoute une forte diversité des forêts, qui comptent plus de 130 espèces d’arbres différents.

Bilan 2022 : près de 20 000 feux enregistrés pour 72 000 hectares brûlés

L’an dernier a été totalemenT hors norme, avec un triste record de 72 000 hectares de surfaces brûlées pour 90 départements touchés par un événement significatif en la matière. Le gouvernement y voie comme facteurs en cause le dérèglement climatique, la sécheresse chronique et les vagues de chaleur caniculaires, facteurs aggravants durant l’été dernier. Plus d’un tiers de la surface touchée concerne 3 feux gigantesques survenus en Gironde, soit 25 000 hectares. Sur les 19 711 départs de feux, 547 ont concerné plus de 5 hectares touchés, et 12 plus de 1 000 hectares.

Le gouvernement considère que plus que la surface totale brûlée, c’est la simultanéité des feux d’envergure, et le fait qu’ils aient été disséminés sur l’ensembel du territoire métropolitain, qui ont été les points marquants en 2022. Parmi les départements les plus touchés après la Gironde, on trouve au-delà du pourtour méditerranéen le Finistère et le Maine-et-Loire avec de vastes feux de plus de 1 200 hectares, et le Morbihan, le Jura, l’Isère, la Loire-Atlantique et la Sarthe avec de feux de plusieurs centaires d’hectares, du jamais vu dans ces lieux.

Il convient de replacer le bilan français de 172 000 hectares brûlés dans le bilan européen de 780 000 hectares touchés.

Moyens mobilisés : jusqu’à 10 000 sapeurs pompiers par jour et plus de 3 000 en renfort, 19 avions bombardiers avec 12 Canadair et 7 Dash pour8 600 largages, ce qui représente largement plus du double qu’en 2021, sans compter 10 hélicoptères bombardiers et des hélicoptères Dragon de la sécurité civile.

Source : ministère de l’Intérieur

Dispositif 2023

Les moyens de lutte sont renforcés avec 9 avions et hélicoptères supplémentaires et 500 sapeurs-pompiers supplémentaires. Il y aura également 650 hommes et femmes de formations militaires de la Sécurité civile. Ces « sapeurs-sauveteurs » sont mobilisables en France et dans l’Union européenne.

Politique de prévention

Le gouvernement rappelle que 90 % des feux sont d’origine humaine, essentiellement des imprudences, et 80 M des feux se déclenchent à moins de 50 mètres des habitations. D’où l’importance de bonnes politiques de prévention des risques dont la sensibilisation et la formation du public.
Plusieurs campings ont été détruits l’an dernier en Gironde, aussi le guide de sécurité sanitaire des terrains de camping, qui comprend des bonnes pratiques et mesures pour prévenir les incendies a été actualisé.

Fonds Vert : c’est un dispositif pour accélérer la transition écologique au niveau des territoires. Dotation : 2 M€ pour 2023, destinés aux collectivités pour le développement des politiques et actions de prévention. La protection des territoires est la priorité. Un point essentiel est le respect des obligations légales de débroussaillement, puis l’amélioration des connaissances de l’information préventive et le développement de la culture du risque, sachant que la moitié des feux a pour cause une imprudence : vigilance et respect des consignes sont donc les maître-mots. Objectif : « que chacun devienne acteur de sa sécurité et de la sécurité collective ».

Les consignes de prévention sont :

N’installez pas de gouttière ou de descente en matière plastique

Équipez votre conduit de cheminée d’un grillage pour éviter l’entrée des braises.
• Ne stockez pas vos réserves de combustibles (bois, fuel, butane) accolés à la maison.
• N’opérez aucun brûlage dans la période d’interdiction (généralement entre avril et
septembre) ni en cas de vent fort. Contactez votre mairie pour connaître les autres
mesures d’interdiction en cours.
• Si vous disposez d’une piscine, rendez-la accessible aux sapeurs-pompiers.
• Ne plantez pas de végétaux près des ouvertures de votre domicile et élaguez les
arbres qui ombragent les habitations. Ne laissez aucune branche à moins de 3 m de
la maison

et pour le débroussaillement, essentiel pour qui habite en forêt ou à proximité :

Tous les abords des constructions situées dans ou à proximité des forêts (dans un périmètre de 200 m) doivent être débroussaillés sur
une distance de 50 m, sans tenir compte des limites de la propriété (distance pouvant être adaptée par arrêté préfectoral), de piloter les
campagnes annuelles d’information préventive du gouvernement, pour faire connaître les bons comportements. Les voies d’accès
privé doivent également être débroussaillées de part et d’autre sur une largeur de 10 m. Suite à ces opérations, les déchets doivent être évacués car secs, il deviennent des combustibles dangereux.

Une campagne de communication sur les obligations légales de débroussaillement (OLD) sera organisée entre mars et mai 2023, sachant que le respect des OLD est inférieur à 30 %, tout d’abord par méconnaissance de ces obligations, qui concernent 46 départements à risque élevé. Ainsi, 2,3 millions de plaquettes ont été envoyé début mars dans les 46 départements soumis à OLD.

Après celle des OLD, la campagne annuelle de prévention des feux de forêt, la 6e, sera lancée, axée sur la vigilance et des gestes simples :

Vous êtes fumeur? Jetez vos mégots dans des cendriers. Si vous fumez dans votre
voiture, soyez vigilant concernant les cendres incandescentes qui peuvent partir
depuis une fenêtre ouverte.
– Vous coupez de la végétation dans votre jardin? Mettez vos déchets verts à la
déchèterie au lieu de les brûler chez vous.
– Vous aimez les feux d’artifice? Laissez les professionnels les organiser pour le plaisir
de tous.
– Vous organisez un barbecue? Faites-le chez vous ou dans un espace dédié, sur une
terrasse, plutôt qu’en pleine nature et loin des broussailles qui peuvent flamber.
– Vous bricolez en plein air ? Pensez à débroussailler votre jardin. Travaillez loin des
espaces sensibles afin de les protéger des étincelles et prévoyez un extincteur pour
éteindre le feu immédiatement.
– Vous stockez du bois ou du gaz en extérieur? Éloignez-les des murs de votre maison
et si possible mettez-les dans un abri.
– Respectez les interdictions d’accès aux massifs forestiers

Source : ministère de l’Intérieur

Et en cas de feu déclarée :

Autour de votre domicile
• Arrosez les abords de votre maison ainsi que les façades et conservez un tuyau
d’arrosage qui pourra vous servir après l’incendie.
• Garez les véhicules vitres fermées contre les façades opposées à la direction du feu.
• Laissez votre portail ouvert pour faciliter l’accès des secours.
• Fermez volets, trappe de tirage de la cheminée, fenêtres, bouches d’aération et de
ventilation. Placez en bas des portes des linges mouillés.
• Mettez un linge humide sur le nez et la bouche pour vous protéger des fumées.
Privilégiez les habits en coton.
• N’évacuez que sur décision des sapeurs-pompiers ou des forces de l’ordre.
En voiture
• Si vous le pouvez, cherchez un endroit dégagé pour y stationner.
• Si le front de feu traverse la route, abritez-vous dans votre véhicule, fermez les vitres
et allumez vos feux pour être visible des secours.
À pied
• Recherchez un écran de protection comme un rocher ou un mur.
• Placez un linge humide sur le nez et la bouche pour vous protéger des fumées.

Reboisement et gestion durables des forêts

La forêt a un rôle clé à jouer dans la lutte contre le changement climatique, d’où l’importance d’investir pour elle pour son rôle dans la transition écologique et l’objecti de neutralité carbone en 2050. On trouve dans le plan France Relance le reboisement des forêts françaises comme objectif essentiel, en plantant 45 000 hectares de forêts permettant de capter 150 000 tonnes de CO2 chaque année.

Ce plan comporte les trois piliers suivants :

  • Création d’un fonds de renouvellement et d’adaptation des forêts au changement
    climatique – dotation de 150 M€ en 2023
  • Développement d’une couverture LiDAR HD (Light detection and ranging ou laser
    aéroporté) par l’IGN, pour permettre une cartographie à haute définition des forêts
  • Programme de recherche de 50 M€ pour développer des solutions innovantes d’adaptation des forêts au changement climatique
  • Soutien à l’investissement de plus de 300 M€ pour développer et relocaliser les industries de la filière bois.

Pour aller plus loin

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 2 =