Jérémie Mercier, apprenti-gourou     Épisode 1 : Normalien-Docteur de votre santé

Jérémie Mercier, apprenti-gourou Épisode 1 : Normalien-Docteur de votre santé

4 août 2021 0 Par e-Citizen

Comment se présente cet élève ambitieux sorti de l’école Tad Schaller ?
Comme le docteur de votre santé pardi ! On démarre le suivi de ce serial piquouseur de FakeMed, FakeNews en commençant par son parcours universitaire et professionnel.

Observons pour commencer le compte Twitter de Jérémie Mercier
Il se présente comme un “éducateur santé”, “normalien-docteur” : à cet instant déjà, on perçoit des relents d'”hyper-doctor” alias Aberkane. Votre flair ne vous trompe pas, il s’agit bien des balbutiements d’un apprenti-gourou sur le net. Et comme sa photo en bandeau le laisse présager, sa vision hégémonique du monde laisse présager peu de place à la modestie.

Toujours est-il que sa bio en une ligne contient les mots-clé qui doivent frapper le chaland : “docteur et “santé”.

Car il ambitionne de prendre en charge la vôtre, ou plutôt espère gagner votre confiance pour vous le laisser croire.

Voyons maintenant comment il se présente sur son site internet

Bon marketeur, il a son logo figuratif, et son nom de marque, c’est lui.

“Je ne suis pas professionnel de santé; mais…”. Jérémie aurait aimé faire médecine avoue-t-il, mais il ne l’a pas fait. Ou pas pu, on ne sait pas. Qu’à cela ne tienne, il se considère déjà du sérail via sa maman infirmière et ses grand parents pharmaciens ; un bel argument d’autorité, à défaut de compétences.
Mais il ne regrette rien. Vous savez pourquoi ? Parce qu’il s’est très vite forgé un avis sur la médecine au format anecdote personnelle :

CQFD : la “médecine moderne” c’est nul. D’ailleurs, il a arrêté de prendre tout médicament il y a 15 ans.

Jérémie est un scientifique. Il vous explique son parcours en sciences où l’excellence côtoie modestement le prestigieux. Mais rien qui touche aux science de la vie et de la santé.

Toujours dans l’argument d’autorité et volant d’institutions toutes plus réputées les unes que les autres, Il nous explique qu’il est docteur. Mais pas médecin, mais nous y reviendrons.

Jérémie a croisé le chemin du gourou charlatan Tad Schaller il y a 10 ans , qui l’a embarqué dans son parcours de gourouté classique en lui vendant ses formations.
Bon élève, le jeune Jérémie s’est même fait embarquer à la maison mère de l’Institut Hippocrate, auprès de laquelle lequel Tad Schaller a pour rôle de drainer la clientèle francophone. Ainsi Jérémie fait-il partie d’un lot de moutons rabattus en son temps par Tad le berger, qui l’a d’ailleurs tondu à coup de modules de formation :

Il n’a travaillé que 9 mois après ses études (au CEA), parti de son plein gré selon lui pour harcèlement, et il nous explique combien il méprise les scientifiques d’une façon générale, qui apparemment n’ont rien compris à “la Science” :

source : www.psiram.com/fr/index.php/Hippocrates_Health_Institute

Donc de la naturopathie, et sans complexe se permettant de viser entre autres les personnes atteintes de cancer, populations vulnérables à plus d’un titre avec le risque de retarder leur prise en charge.

Brian Clément, le gourou en chef (à gauche) se fait passer pour un médecin avec spécialité de naturopathie entre autres. Il a été condamné pour cela, il n’a aucune formation médicale, mais il s’en fiche : il est docteur , il soigne. C’est son business.

www.psiram.com/fr/index.php/Hippocrates_Health_Institute

Auprès de ses maîtres gourous, imposteurs de la médecine et vendant de pratiques dangereuses dans un environnement de secte, Jérémie trouve sa vocation : il fera comme eux, à sa façon, un business pour les crédules en s’auto-proclamant spécialiste en matière de santé, nutrition, bien-être.

Il met vite une première idée en application pour se rembourser sa formation et monétiser ses acquis en fake médecine. Il mêle des pratiques de charlatanerie à un environnement bien-être et nutrition, reproduisant ce qu’il a vu chez le gourou américain :

L’inauguration a eu lieu en mars 2014

Au programme de cette journée, Jérémie se bombarde praticien santé, spécialité Irrigation du côlon.

Avec une place au milieu pour Flora, car le business est familial : Jérémie travaille avec sa femme, mais chacun sa marque, ce qui permet de démultiplier les canaux de prospection et bénéfices d’autat qu’on se refile les clients entre époux :

Concernant l’irrigation du côlon : c’est une technique médicale réservée à la prescription des vrais médecins dans de vraies indications thérapeutiques comme la constipation ou le fécalome, entre autres. Des naturopathes en ont détourné l’usage à leur profit en inventant un concept fumeux de nécessité de nettoyer régulièrement les intestins d’un encrassement imaginaire. Bien évidemment, cette technique ne repose sur aucune preuve d’efficacité. Mais il se trouve que l’idée d’un nettoyage est très vendeur, et comme on ne peut rien vérifier, c’est une “bonne” entourloupe pour les charlatans.
Voilà comment Jérémie présente la chose :

Notre fake med a eu droit à un encart dans le journal Ouest-France. Bravo ! (médias coupables).
Le voici posant langoureusement (?) dans une de ses cabines de sauna.

Ce business n’a finalement pas perduré, Le Phoenix n’est plus mais Jérémie a su renaître de ses centres en se lançant dans un business “tout en ligne” comme tout bon e-gourou qui se respecte et ce depuis 2016, ce qui lui a permis de s’exiler en Estonie il y a quelques mois.

Pour l’heure, regardons comment Jérémie le finaud utilise son PhD pour s’autoproclamer docteur de votre santé tout en faisant un bashing de ceux qui détiennent cette expertise : la démonstration est aussi fumeuse que poussive car notre apprenti gourou n’a on vous l’a dit, aucun complexe pour vous rouler dans la farine.

Les médecins et pharmaciens n’ont le titre de docteur que par convenance sociale alors qu’ils n’ont pas le niveau, tout au plus celui d’un master :

Mais moi, oui oui, je suis docteur ! clame Jérémie. On m’appelle “Docteur”, j’ai la preuve.
(donc appelez-moi, ou considérez-moi comme tel, CQFD)

Et à cause des vrais professionnels de santé, qu’on appelle docteur, et bien moi on me laisse pas utiliser mon titre alors que c’est moi le docteur (Caliméro mode)

On continue dans la bouffée délirante : Jérémie veut qu’on arrête d’appeler docteurs les vrais docteurs en santé, d’autant qu’ils ne sont pas formés en santé (alors que lui Jérémie l’est… et qu’il est docteur !)

Jérémie est donc docteur en santé et voudrait que les pros de santé se voient retirés ce titre qui usurpe le sien. Il nous demande d’agir en conséquence : que chacun retire son titre de docteur aux pros de santé de sa sphère.

Le docteur de la santé, c’est moi !

Evidemment, Jérémie l’apprenti-gourou, piquouseur compulsif en fakenews et fakemed dit n’importe quoi.
N’hésitez pas à relire ce billet de blog sur notre blog, rédigée par une experte es-titres de doctorat.

À suivre : Épisode 2 – Jérémie Mercier