ActualitésAffaires PubliquesDécarbonationÉconomieÉnergieEnvironnementFranceMobilité individuellePolitique de la villeSantéSanté publiqueTransport individuelVélo

Lancement d’un plan gouvernemental pour inscrire le vélo et la marche dans le quotidien des Français

Le 5 mai s’est tenu, sous l’égide de la Première ministre Elisabeth Borne, le premier comité interministériel du « Plan vélo-marche 2023-2027 » pour promouvoir directement ces activités

Il y a 4 ans, le premier plan vélo et mobilité actives se déployait, à son échéance le gouvernement a lancé ce nouveau plan vélo-marche pour les 4 années à venir. Trois objectifs ont été définis lors du premier comité interministériel tenu ce jour : rendre le vélo accessible à tous et ce dès le plus jeune âge, faire du vélo et de la marche de vraies alternatives, attractives, à la voiture individuelle, et faire du vélo un levier pour l’économie.

Elisabeth Borne a ainsi déclaré aujourd’hui : « Pour atteindre la neutralité carbone, nous devons décarboner les transports tout en offrant des solutions accessibles aux Français. Le vélo a tout son rôle à jouer. »

Différentes initiatives ont été définies et présentées aujourd’hui lors du comité interministériel mené par la Première ministre, Christophe Béchu ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports.

Chiffres clés

Depuis le lancement du plans mobilités il y a 4 ans

  • 410 millions d’euros ont été investis dans le fond mobilités actives
  • 17 000 km de pistes cyclables ont été créées et 11 000 km aménagés en faveur des vélos soit + 40 % depuis 2017
  • 4 millions de vélos enregistrés dans le registre national des immatriculations (marquage obligatoire)
  • 200 000 enfants formés, autonomes sur les routes
  • 65 millions d’aides à l’achat de vélos électriques
  • 52 % d’augmentation de l’usage des itinéraires vélo
  • 17 millions de vélos vendus depuis 2017 dont 2,9 millions de vélos électriques

Extension des aides à l’achat d’un vélo

Les aides actuelles, qui avaient déjà été prolongées, le sont à nouveau jusqu’en 2027. Elles sont étendues à l’achat de vélos d’occasion vendues par des professionnels.

Source : ministère des Transports

Programme « ID-marche » pour soutenir les mobilités piétonnes

Il s’agit d’intensifier le soutien aux collectivités pour des politiques favorisant la marche dans les villes et les villages. 4 millions d’euros seront investis à cet effet jusqu’en 2027 par le ministère des Transports, le Cerema et l’ADEME, pilotes du programme

1,5 milliards d’euros pour les pistes cyclables d’ici 2030

L’objectif est de doubler le réseau d’infrastructures cyclables d’ici 2030. Le gouvernement dans ce cadre, en plus du budget conséquent, annonce le lancement d’une expérimentation d’ « appel à territoires cyclables » dans les prochains jours.

Aide à la filière économique vélo

L’objectif est de voir en 2027 plus d’ 1, 4 millions de vélos assemblés, puis 2 millions en 2030, tenant compte d’un volume de 854 000 fabriqués vélos en 2022. Pour cela, le gouvernement prévoit trois domaines d’action : la « cyclologistique » prévoyant des déductions d’impôt nouvelles aux vélos cargos de marchandises, une stratégie nationale pour le vélotourisme, et un soutien à la filière du vélo reconditionné avec 100 millions d’euros d’aide sur 5 ans.

Tous ces projets de dynamisation impliquent une contrepartie : des actions de renforcement de la sécurité des cyclistes et des piétons

Lutte contre le vol, sécurisation des vélos, et adaptations du code de la route et campagnes de prévention et de sensibilisation ont été annoncés aujourd’hui.

Image d’en-tête : extrait illustration du plan vélo-marche – source : ministère de l’écologie

Image d’en-tête : implant développé par Neuralink – Source : site internet de la société

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique doté d’une Rédaction avec journalistes professionnels. Nous défendons farouchement notre indépendance. Nous existons grâce à vous, lecteurs. Pour nous soutenir, faites un don ponctuel ou mensuel.

Propulsé par HelloAsso

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 29 =