BiologieCompléments alimentairesDetoxDiététiqueEnzymesGlutathionMicrobioteProbiotiquesRégimes alimentairesSanté

Commencer la nouvelle année avec un régime détox pour nettoyer son organisme ? Une mode expliquée par une diététicienne

par Taylor Grasso, University of Colorado Anschutez Medical Campus, États-Unis

Les régimes détox (pour désintoxication) sont souvent présentés comme un moyen de nettoyer l’organisme après les excès de nourriture et de boissons qui accompagnent les fêtes. Ces régimes promettent des résultats rapides et peuvent particulièrement séduire les personnes à l’approche de la nouvelle année, lorsque l’accent est mis sur la santé et les habitudes de vie.

Il existe plusieurs types de régimes détox : le jeûne, les jus nettoyants, la consommation de certains aliments seulement, l’utilisation de compléments alimentaires commerciaux de désintoxication ou le « nettoyage » du côlon par des lavements ou des laxatifs.

La plupart de ces régimes ont quelques points communs : ils sont de courte durée et visent à éliminer les substances prétendument toxiques de l’organisme. En général, ces régimes comprennent une période de jeûne suivie d’un régime extrêmement restrictif pendant un certain nombre de jours.

En tant que diététicienne diplômée, j’ai vu des clients tenter des régimes détox et subir toute une série d’effets indésirables, y compris le développement d’une relation négative avec la nourriture.

La recherche montre qu’il existe peu de preuves à l’appui du recours aux régimes détox et qu’ils ne sont de toute façon pas nécessaires. Le corps est bien équipé pour éliminer lui-même les substances indésirables, sans avoir recours aux compléments alimentaires coûteux et potentiellement dangereux vendus par l’industrie de la nutrition et du bien-être.

Faire une cure de « nettoyage » ne permet pas de « nettoyer vos tuyaux » – et cela peut même être nuisible

À propos des toxines

Que sont les toxines et comment pénètrent-elles dans l’organisme ?

Les toxines internes comprennent des sous-produits naturels créés par l’organisme au cours du métabolisme, comme l’acide lactique, l’urée et les déchets des microbes intestinaux.

Les expositions toxiques externes pénètrent dans l’organisme par l’alimentation, les boissons, la respiration ou la pénétration de la peau. Elles peuvent prendre la forme de polluants atmosphériques, d’aliments ou d’eau contaminés par des produits chimiques ou des métaux lourds, de produits ménagers tels que les détergents de la lessive et même de produits de beauté comme les nettoyants pour le visage, les gels douche et le maquillage.

Le système de détoxification intégré de l’organisme comprend le foie et les reins, avec l’aide des poumons, du système lymphatique, du tube digestif et de la peau. Un schéma simplifié est que le foie décompose les substances nocives, qui sont ensuite filtrées par les reins. Le tube digestif les expulse également par les selles.

Mais notre organisme ne fonctionne pas toujours de manière optimale. C’est pourquoi un régime alimentaire approprié et de meilleures habitudes de vie, comme l’augmentation de l’exercice et du sommeil, peuvent avoir un impact significatif – et positif – sur le système de détoxification de l’organisme.

La présence d’un microbiome diversifié et d’une abondance de bactéries intestinales saines contribue également à débarrasser l’organisme des substances nocives. Les aliments fermentés tels que le kéfir, la choucroute et les produits laitiers fermentés peuvent être bénéfiques pour la santé intestinale. Ces aliments contiennent des probiotiques, c’est-à-dire des bactéries bénéfiques qui vivent dans votre intestin.

Une autre catégorie, appelée aliments prébiotiques, est également bénéfique pour la santé intestinale. Ils fournissent des nutriments et de l’énergie aux probiotiques sains de l’intestin et sont riches en fibres. Les céréales complètes, les fruits et les légumes, en particulier les bananes, les légumes verts, les oignons et l’ail, sont des exemples d’aliments prébiotiques.

Les risques potentiels des régimes détox

Grâce à une publicité brillante et omniprésente, les régimes de désintoxication perpétuent un état d’esprit de solution rapide concernant le poids et l’image corporelle, au lieu de promouvoir des changements de mode de vie durables.

Bien que les partisans des régimes détox et des nettoyages au jus prétendent qu’ils permettent de perdre du poids, d’améliorer la fonction hépatique et la santé en général, les recherches montrent qu’ils ont peu ou pas d’effet. Qui plus est, ils peuvent entraîner des effets indésirables, notamment des maux de tête, de la fatigue, de la faiblesse, des évanouissements et de l’irritabilité. Toutefois, des études montrent que certains aliments et épices, comme la coriandre peuvent renforcer les voies de détoxification naturelles de l’organisme.

Selon l’Academy of Nutrition and Dietetics, d’autres aliments peuvent donner un coup de pouce au système de désintoxication de l’organisme, notamment les légumes crucifères comme le brocoli et les choux de Bruxelles, les baies, les artichauts, l’ail, les oignons, les poireaux et le thé vert. La consommation de quantités adéquates de protéines maigres peut également être bénéfique au système naturel de l’organisme en maintenant des niveaux adéquats de glutathion, l’enzyme principale de détoxification de l’organisme, ou catalyseur. Le glutathion est une enzyme produite par le foie qui est impliqué dans de nombreux processus dans l’organisme, notamment la construction et la réparation des tissus, l’aide au processus naturel de détoxification et l’amélioration du fonctionnement du système immunitaire.

Une poignée d’études cliniques ont montré une augmentation de la désintoxication du foie avec un régime commercial de désintoxication ou de compléments alimentaires, mais ces études ont des méthodologies biaisées et des échantillons de petite taille et sont souvent faites sur des animaux. En outre, les compléments alimentaires ne sont pas réglementés par la Food and Drug Administration américaine comme le sont les aliments et les médicaments. Ils peuvent être mis en rayon sans évaluation complète des ingrédients ni efficacité prouvée, sauf dans de rares cas où les compléments sont testés par une tierce partie.

En fait, certains compléments alimentaires commerciaux ont soulevé tellement de problèmes de santé et de sécurité que la FDA et la Federal Trade Commission ont engagé des actions en justice contre les sociétés qui les fabriquent pour qu’elles retirent leurs produits du marché.

Certains régimes et programmes de désintoxication peuvent avoir de graves effets secondaires, en particulier ceux qui comprennent des laxatifs ou des lavements, ou ceux qui limitent la consommation d’aliments solides. Ces approches peuvent entraîner une déshydratation, des carences en nutriments et des déséquilibres électrolytiques.

En outre, les régimes qui restreignent sévèrement certains aliments ou groupes d’aliments ne conduisent généralement pas à une perte de poids durable.

Au contraire, ces types de régimes mettent souvent le corps en « mode famine ». Cela signifie qu’au lieu de brûler des calories, votre corps les conserve pour les utiliser comme énergie.

Cette pratique répétée sur une longue période peut entraîner une diminution chronique du métabolisme, ce qui signifie que le nombre de calories que vous brûlez au repos peut diminuer lentement au fil du temps. Cela peut rendre plus difficile la perte de poids et l’équilibre de la glycémie. Elle peut également rendre les personnes plus vulnérables aux maladies métaboliques chroniques telles que les maladies cardiovasculaires et le diabète.

Il existe très peu de preuves que les régimes de désintoxication éliminent les substances nocives de l’organisme

Un mode de vie sain, sans régime détox

Se concentrer sur des changements durables du mode de vie peut faire une énorme différence, et contrairement à un régime détox, cela fonctionne réellement.

Premièrement, adoptez une alimentation équilibrée. Essayez de manger principalement des céréales complètes, des protéines maigres, des fruits et légumes de toutes les couleurs, des produits laitiers à faible teneur en matières grasses, des noix et des graines. De cette façon, vous obtenez une variété de nutriments, d’antioxydants et une bonne quantité de fibres.

Deuxièmement, hydratez-vous. Pour les femmes, l’apport quotidien en eau recommandé par l’Académie de nutrition et de diététique est de 2,7 litres ; pour les hommes, il est de 3,5 litres. Cependant, vous obtenez environ 20 % de ce total à partir des aliments, ce qui laisse neuf tasses pour les femmes et 3 litres pour les hommes comme apport hydrique quotidien recommandé.

Enfin, bougez votre corps d’une manière qui vous plaît. Plus vous aimez être actif, plus il est probable que cela devienne une routine. Visez au moins 150 minutes, soit 2,5 heures d’activité physique d’intensité modérée par semaine.

Se concentrer sur ce type d’habitudes saines, durables et à long terme est la clé de la perte de poids, de la santé et du bien-être en général.

Texte paru initialement en anglais dans The Conversation, traduit par la Rédaction. La traduction étant protégée par les droits d’auteur, ce article traduit n’est pas libre de droits. Nous autorisons la reproduction avec les crédits appropriés : « Citizen4Science/Science infuse » pour la version française avec un lien vers la présente page

Pour aller plus loin

Cet article GRATUIT de journalisme indépendant à but non lucratif vous a intéressé ? Il a pour autant un coût ! Celui de journalistes professionnels rémunérés, celui de notre site internet et d’autres nécessaire au fonctionnement de la structure. Qui paie ? nos lecteurs pour garantir notre ultra-indépendance. Votre soutien est indispensable.

Science infuse est un service de presse en ligne agréé (n° 0324 x 94873) piloté par Citizen4Science, association à but non lucratif d’information et de médiation scientifique.
Notre média dépend entièrement de ses lecteur pour continuer à informer, analyser, avec un angle souvent différent car farouchement indépendant. Pour nous soutenir, et soutenir la presse indépendante et sa pluralité, faites un don pour que notre section presse reste d’accès gratuit, et abonnez-vous à la newsletter gratuite également !

Propulsé par HelloAsso

ou via J’aime l’Info, partenaire de la presse en ligne indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 × 18 =